Coronavirus : la justice au ralenti

La plupart des audiences sont reportées mais pas toutes. Seules les affaires urgentes ou certaines affaires pénales qui impliquent des détenus sont maintenues.

Le Collège des cours et tribunaux a décidé d’imposer le 17 mars dernier aux différentes instances judiciaires de traiter uniquement les affaires urgentes.

Vendredi 13 mars, le Collège avait fait part de recommandations, assez peu claires, laissant toute liberté aux chefs de corps des entités judiciaires pour les mesures à prendre. Vu la grande confusion qu’a engendré cette situation, le Collège a décidé, mardi, de redresser la barre en faisant preuve de plus de fermeté.

Les recommandations du Collège avaient été suivies d’une multitude de communiqués de la part des cours et tribunaux des quatre coins du pays, certains choisissant de s’en tenir au traitement de quelques affaires urgentes seulement, d’autres choisissant de maintenir toutes leurs audiences.

Avec Belga 

  • Reportage de Camille Tang Quynh et Aristide Kobenan

Partager l'article

24 mars 2020 - 18h43