Clémentine Barzin : “Nous voulons une alternative au projet de Pascal Smet pour le haut de Bruxelles”

Clémentine Barzin (MR), échevine de la Participation citoyenne et de la revitalisation urbaine à la Ville de Bruxelles, a répondu aux questions de Jean-Jacques Deleeuw dans L’Interview, ce mercredi sur BX1.

L’échevine est notamment revenue sur le projet du ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet (sp.a) concernant le haut de la Ville de Bruxelles et la Petite ceinture. « Pascal Smet veut renforcer la sécurité des cyclistes, il a raison, mais ses propositions pour le haut de la ville ne permettent pas de garantir la sécurité des cyclistes. Pascal Smet supprime quelque 300 places de parking en surface et cela mettra aussi en difficulté les cyclistes dans certains cas. Son projet n’est pas optimal. En plus, il faut veiller à l’accessibilité des commerces du haut de Bruxelles », estime Clémentine Barzin. « Avec Els Ampe, nous allons faire une proposition alternative au ministre, avec deux bandes de circulation et une piste cyclable surélevée ».

« Théo Francken joue sur le rejet »

L’élue bruxelloise a également évoqué le cas de Théo Francken mais défend l’action du gouvernement fédéral et du Premier ministre Charles Michel. « Théo Francken n’est pas ma tasse de thé car je ne suis pas nationaliste mais libérale. Je suis pour un projet de société pour tout le monde. Or, sr une série de propos, Théo Francken joue sur le rejet alors qu’on sait que la population est sensible à cette crise de la migration. On ne peut pas se permettre de jouer sur ces thèmes-là avec la conséquence de cliver la société », explique-t-elle. « Le gouvernement et Charles Michel font ce qui doit être fait. Les propos de Théo Francken sont recadrés quand il le faut », estime encore Clémentine Barzin.

Enfin, l’échevine a évoqué la participation citoyenne en vue des prochaines élections communales, prévues le 14 octobre prochain. « Aujourd’hui, on n’a plus à donner son avis tous les six ans, seulement lors de chaque élection communale. C’est pour cela qu’on tente des projets avec les citoyens, comme les budgets communs », confie Clémentine Barzin.

La mobilité dans le haut de la ville, le cas Théo Francken, les élections communales… : découvrez l’intégralité de L’Interview de Clémentine Barzin en replay sur notre site.

Retrouvez L’Interview du lundi au vendredi à 12h45 sur BX1.

Partager l'article

13 juin 2018 - 15h15