Bruxelles : un consultant payé 1000 euros par jour dans une ASBL communale

En 17 ans, le directeur  des développements de l’ASBL de la ville de Bruxelles Gial a touché trois millions d’euros en tant que faux indépendant et sans qu’aucun appel d’offres a été lancé comme la loi l’exigeait, révèle cette semaine le Vif, sur base d’un audit sévère. L’ASBL Gial, qui est chargée de la gestion de l’informatique, est présidée depuis 2000 par des échevins bruxellois socialistes.

Entre 2000 et fin décembre 2017, Gial, l’ASBL bruxelloise chargée de la gestion de l’informatique de la commune, a versé trois millions d’euros à Michel Leroy, son directeur des développements. Celui-ci bénéficiait d’un contrat de consultance qui s’apparente à un contrat de faux indépendant, conclu sans aucune mise en concurrence. Ce contrat portait sur des prestations durant 175 jours par année civile. Or au vu de la valeur (875 euros par jour puis 1000 euros par jour suite à l’indexation), la loi imposait de lancer un appel d’offres de marchés publics. La loi sur les marchés publics n’a donc pas été respecté, tandis que le contrat de faux indépendant pose question.

C’est ce que dévoile le Vif jeudi qui a contacté Michel Leroy, qui a refusé de commenter le sujet. À la suite d’un audit sévère réalisé en octobre 2017 par le bureau d’avocats VDE Legal, le contrat a été cassé en décembre dernier, moyennant six mois de préavis. Gial entend encore s’attacher ses services, aux qualités reconnues, mais son offre sera mise en concurrence et les tarifs acceptés seront revus nettement à la baisse. Enfin, Michel Leroy ne fera plus partie du comité de direction de Gial.

En vacances à l’étranger, l’actuel président du Gial, Mohamed Ouriaghli, par ailleurs échevin PS de l’Informatique à la Ville de Bruxelles, a fait savoir qu’il s’exprimerait sur ce dossier lundi. Tout comme Karine Lallieux, échevine de l’Informatique avant lui. L’administrateur MR, l’échevin Geoffroy Coomans de Brachêne, a également décliné notre demande d’interview en renvoyant vers le Président de l’asbl.

J. T. avec Belga – Photo : Gial/Ville de Bruxelles

Partager l'article

16 février 2018 - 15h45