Bruxelles : une manifestation des sans-papiers oubliés de 2009

Près de 200 personnes ont manifesté lundi de 13h00 à 15h00 devant le cabinet de la ministre Maggie De Block, en charge de l’Asile et de la Migration, pour demander réparation des échecs de la campagne de régularisation de 2009.

Ce rassemblement a été organisé par le Collectif des victimes de la régularisation 2009. Différents mouvements de personnes sans-papiers ont pris part à cette action, parmi lesquels les collectifs des Afghans et des Travailleurs sans-papiers. Les manifestants arboraient de multiples banderoles et pancartes portant des messages du type “J’ai déposé mon dossier de régularisation en 2009 et je suis encore sans-papiers” ou “Maggie, on se retrouve Aux tribunaux internationaux“.

On demande des solutions sans quoi on va voir comment régler notre problème devant les tribunaux internationaux“, explique Mounir Tahri, porte-parole du Collectif des victimes de la régularisation 2009. “Aujourd’hui, on meurt en silence. Chaque jour, on meurt en silence. Des gens sont là depuis 15 ans, 23 ans, avec des enfants, en famille…

Pour rappel, durant l’année 2009, une campagne de régularisation a été réalisée sur base de critères comme l’ancrage local durable et le permis de travail. Le collectif estime que certains travailleurs qui espéraient en finir avec des années d’exploitation ont vu leur situation basculer vers un nouveau genre d’esclavage. La complexité et la longueur de la procédure ont abouti à l’échec de nombreuses demandes. Le collectif déplore entre autres l’absence d’accompagnement (aide juridique ou aide à la recherche d’emploi) pour les migrants devant faire face seuls à ce parcours administratif. Il dénonce l’impact de cette politique mal adaptée à la réalité du travail des sans-papiers sur leurs famille et leur santé.

Une femme a fait un malaise. Elle a été emmenée en ambulance à l’hôpital. Cet incident a mis fin au rassemblement.

Belga

Partager l'article

27 janvier 2020 - 17h05