Bruxelles : un refuge pour les personnes LGBT+ va ouvrir d’ici juillet

Une première en Belgique : un refuge pour personnes LGBT+ (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres,…) ouvrira ses portes à Bruxelles en juillet prochain. Le refuge vise à venir en aide aux jeunes de 18 à 25 ans qui se sont fait expulser de leur domicile familial par leurs parents, à cause de leur orientation sexuelle.

Ce projet est coordonné par l’ASBL Midnimo et consistera à un hébergement temporaire et à un accompagnement de ces jeunes, comme l’explique Dimitri Verdonck de l’ASBL Midnimo à nos confrères de la RTBF : « Des personnes pourront d’adresser à nous. Selon une série de critères, ils pourront bénéficier d’un logement. L’accompagnement vise à soutenir le jeune dans sa réinsertion: recherche d’un emploi, d’un logement durable, soutien psychologique, soutien juridique quand cela est nécessaire, activités culturelles“.

Le refuge sera situé dans le centre de Bruxelles. Un appartement, situé dans un lieu tenu secret, pourra quant à lui accueillir quatre de ces jeunes. L’objectif déclaré étant de passer à dix personnes réparties dans deux appartements différents d’ici la fin de l’année.

Le jeune pourra alors recevoir de l’aide et un logement, de manière provisoire : « Il faut savoir qu’il est également possible que le jeune n’ait pas à être accueilli dans le refuge. Parce que nous allons aussi mener une médiation pour solutionner le conflit. Parfois, d’autres solutions peuvent intervenir. Reste que notre refuge travaille avec quatre ou cinq CPAS bruxellois avec lesquels il a conclu un partenariat. Dès qu’un jeune sera pris en charge par le refuge, il sera automatiquement pris en charge par un de ces CPAS. Un travail social s’enclenchera immédiatement. On estime qu’après quatre ou cinq mois, un jeune devrait être en mesure d’avoir accès à un logement. L’hébergement se fera sur une période courte mais l’accompagnement social, lui, peut durer plus longtemps.

L’ASBL sera présente à Bruxelles le 19 mai à l’occasion du Pride Festival et prévoit une vaste communication avec des banderoles, des drapeaux et de nombreux bénévoles. Un numéro de téléphone unique sera également bientôt activé.

T.De. – Photo : illustration Belga

Partager l'article

08 mai 2018 - 16h23