“Bike to Work”, le programme de motivation cycliste pour les entreprises

Bike to Work est un programme de motivation cycliste pour les entreprises coordonné par deux associations, le Fietserbond et le Gracq. Créées avec l’aide de la Commission européenne en 2009 dans plusieurs pays, des actions de sensibilisation étaient déjà testées, mais de manière tout-à-fait temporaire. En Belgique, l’initiative est devenue un projet de longue durée.

L’objectif de Bike to Work est de soutenir les employeurs dans leur volonté de voir leurs employés faire le plus souvent possible le trajet domicile-travail (et retour !) à vélo. Mais créer des parkings vélo ou même mettre des “vélos d’entreprise” à disposition du personnel ne suffit pas toujours.

Bike to Work amène est en fait un “coaching” au sein de l’entreprise pour provoquer une émulation chez les employés. En 2017, 250 entreprises sont impliquées dans ce programme qui court sur un, deux ou trois ans. Le coût pour l’entreprisse est de quatre euros par employé, même si certains n’utilisent pas le vélo.

Le programme Bike to Work permet d’accorder des points à l’employé dès qu’il accomplit le parcours domicile-travail; à raison d’un point par jour. Au final, il pourra échanger ses points contre un abonnement vélo ou le plus souvent des réductions lors d’un achat lié au vélo (casque, cadenas ou même vélo). Et cela fonctionne !

Autre stimulation, les concours. Bike to Work en organise deux par an, en janvier et en juin. En hiver, les entreprises classées en quatre catégories, selon la taille, participent pendant tout un mois à un défi : les employés doivent  parcourir le plus de kilomètres possibles à vélo pour se rendre à leur travail. En juin, c’est le même principe, mais entre équipes de deux à cinq personnes au sein de l’entreprise.

Autre service du programme : un guide en format “e-book” conseille en sept étapes, les entreprises qui veulent mettre en place une politique cyclable. Enfin, des fichiers “Excel” sont établis pour chaque entreprise participante au programme pour gérer au mieux le paiement des indemnités vélo aux désormais employés-cyclistes.

Photos Belga et dessin Bike to Work

Partager l'article

12 octobre 2017 - 15h58