Le tram a-t-il le vent en poupe à Bruxelles?

A quelques jours du lancement de la semaine de la Mobilité, le magazine M s’intéresse au futur du tram à Bruxelles. L’avenir est-il au tram?

“Pour le moment, le tram a le vent en poupe car il y a beaucoup de projets qui sont lancés et qui arrivent à leur terme : la ligne 9, le prolongement du 94 qui va d’ailleurs s’appeler 8 fin de ce mois-ci” explique Brieux de Meeûs, le directeur de la STIB. Une connexion tram est également prévue vers Neder-over-Heembeek ainsi qu’une nouvelle ligne reliant la gare du Nord à Tour & Taxis, puis Bockstael.

Mais le tram n’a pas toujours eu la cote. “Jusqu’en 1989, on était plutôt à mettre en doute l’existence de pas mal de lignes. Je pense au 81 à travers Saint-Gilles. Il avait mauvaise presse. Mais le 81 est un des trams qui est rempli toute la journée”commente Vincent Carton, expert en Mobilité.

Dans les années 2000, la fréquentation des trams a fortement augmenté. Une hausse qui s’explique notamment par un accroissement du nombre de trams. “On est passé de 15 minutes à 11 minutes d’attente en moyenne” ajoute Vincent Carton.

Pour Jacques Ponjée, président du Gutib, “le tram en site propre a de l’avenir car il garantit la vitesse commerciale. Ce que les usagers attendent de leurs transports en commun, c’est qu’ils arrivent rapidement et qu’ils aillent rapidement là ou les gens veulent aller”.

Quid de la tramification des ligne 71 et 95 ? Brieux de Meeûs confirme l’énorme demande qui concerne ces axes-là. Mais il répond : « Nous sommes opérateurs, nous ne sommes pas toujours les décideurs ».

 

 

Partager l'article

14 septembre 2018 - 19h20