Matias Suarez doit rembourser plus de 500.000 euros au RSC Anderlecht

Le footballeur argentin Matias Suarez et son club actuel, Belgrano de Cordoba, doivent rembourser plus de 500.000 euros au RSC Anderlecht pour rupture unilatérale de contrat : voici la décision que vient de prendre la commission juridique de la Fifa dans l’affaire opposant le joueur sud-américain au club bruxellois, explique la DH.

En juillet 2016, toujours sous contrat avec le RSC Anderlecht, Matias Suarez avait pris la décision de retourner en Argentine et d’y signer un contrat de trois ans avec Belgrano de Cordoba, son ancien club. Toutefois, les deux équipes n’avaient pas trouvé d’accord quant au montant du transfert et le RSC Anderlecht menaçait tout simplement d’aller devant le tribunal civil pour réclamer 4 millions d’euros au joueur et au club, rapporte la DH.

Finalement, c’est bien Matias Suarez qui attaquait le club anderlechtois devant la Fifa : le joueur argentin estimait en effet qu’il pouvait quitter la Belgique et rompre son contrat avec Anderlecht car il ne se sentait pas en sécurité pour sa famille, quelques mois après les attentats de Zaventem et de Maelbeek.

La défense de Suarez n’a finalement pas tenu : la commission juridique de la Fifa vient en effet de rendre son verdict concernant ce dossier et estime que Matias Suarez et sa famille vivaient dans un quartier de Bruxelles sans danger (Uccle) et que l’Argentine était à l’époque considérée comme plus dangereuse que la Belgique.

La Fifa inflige par conséquent une amende de plus de 500.000 euros à Matias Suarez et son club, Belgrano de Cordoba. Les deux parties risquent toutefois d’aller en appel de cette décision devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) de Lausanne.

Gr.I. – Photo : Belga/Laurie Dieffembacq

Partager l'article

07 décembre 2017 - 09h47