Une centaine de marronniers malades vont être abattus à Anderlecht

Une réunion d’information sur l’état de santé des marronniers du boulevard Prince de Liège à Anderlecht sera organisée mardi à 18h00 pour présenter les résultats de l’étude phytosanitaire indépendante réalisée par la firme T&MC partners sprl/Aliwen, a annoncé vendredi l’échevin des Espaces verts Mustapha Akouz. Ce dernier avance déjà que celle-ci confirme la contamination par la bactérie Pseudomonas syringae.

Il est question, selon l’échevin, d’abattre 112 arbres durant l’hiver. Les riverains pourront choisir entre cinq essences différentes pour ceux qui seront replanter au printemps. L’enquête publique sera lancée une semaine après la réunion d’information pour une durée d’un mois.

Cette bactérie touche de nombreux marronniers d’Inde dans la commune d’Anderlecht, mais aussi dans différentes villes de Belgique et du nord de l’Europe. La première enquête publique qui devait se terminer le 14 mai dernier a été interrompue pour répondre à la demande des riverains de disposer d’une enquête phytosanitaire indépendante.

“Aucun remède préventif ou curatif n’existe pour cette bactérie”, déplore l’échevin. “Ces arbres représentent un danger pour les passants et un risque de contamination plus large. Nous sommes conscients de l’attachement des habitants à leurs espaces verts et nous allons bien sûr replanter de nouveaux arbres le plus rapidement possible.”

Une fois atteints par la bactérie, les arbres meurent sur pied. Leurs branches, devenues cassantes, peuvent alors tomber et blesser des passants.

Une présentation des pistes de réaménagement ainsi que des différentes espèces d’arbres envisagées pour remplacer les actuels marronniers est également prévue au cours de la réunion d’information.

Belga / Photo : Google Street View

Partager l'article

29 septembre 2017 - 13h52