Le bourgmestre d’Anderlecht répond à Marc Coucke : “Un nouveau stade à Neerpede ? C’est trop tard”

Le bourgmestre d’Anderlecht Éric Tomas (PS) estime que le RSC Anderlecht ne pourra pas installer un éventuel stade à Neerpede en raison de sa position trop proche avec une zone verte.

Si le président du RSC Anderlecht Marc Coucke a évoqué dans un entretien avec la VRT la possibilité de construire le futur stade du club à Neerpede, afin d’obtenir une enceinte toute neuve d’ici les cinq prochaines années, la commune d’Anderlecht semble freiner des quatre fers les ardeurs du dirigeant flamand. Le bourgmestre Éric Tomas (PS) nous a ainsi confirmé que la construction d’un stade à Neerpede était “impossible” à l’heure actuelle. “C’est trop tard”, lance-t-il même à nos confrères de la VRT.

“Nous avons déjà proposé cette solution à l’époque de Jacques Simonet, en 2006”, explique Éric Tomas. “Mais aujourd’hui, Neerpede a bien changé. Il s’agit d’une zone verte et on ne peut pas tout y construire. Je peux vous dire que le RSC Anderlecht ne risque pas d’avoir les permis nécessaires”.

Lire aussi : Marc Coucke veut un nouveau stade pour le RSCA, à Anderlecht, Neerpede ou autre part

La zone de Neerpede est en effet bordée par des forêts, se situe non loin d’étangs protégés et est traversée par la fameuse Promenade verte qui ceinture la Région bruxelloise. Bref, l’éventuelle construction d’un stade de 30.000 places et d’un parking de plusieurs milliers de places s’annonce compliquée.

Selon Éric Tomas, le stade pourrait être érigé dans la zone industrielle d’Anderlecht, mais le RSCA avait refusé cette option en 2006. Le changement de président permettra-t-il à relancer les négociations pour l’installation d’une enceinte dans ce quartier industriel ? Marc Coucke va en tout cas devoir discuter avec les pouvoirs locaux avant d’envisager un futur stade pour ses joueurs.

Gr.I. avec Michel Geyer – Photo : Belga/Thierry Roge

Partager l'article

17 avril 2018 - 17h10