Anderlecht : une centaine de personnes évacuées d’un terrain vague à la Petite Île

Anderlecht - Rue de la Petite Île - Google Street View

Une centaine de personnes qui occupaient un terrain privé inoccupé près du canal, à Anderlecht, ont été évacuées début juillet par la police de la zone Midi, annonce Bruzz.

Selon le média néerlandophone, cela fait plusieurs années que des gens du voyage s’installent sur ce terrain vague situé entre la rue des Goujons et la Digue du Canal, dans le quartier de la Petite Île à Anderlecht. Ces gens du voyage y vivaient dans des cabanes construites par leurs soins, et dans des caravanes. Cette année, des migrants les ont rejoints dans des tentes, ainsi que dans une maison vide au coin de la rue Dante et de la Digue du Canal.

Mais ces derniers mois, les riverains du quartier se sont plaints des nuisances causées par ce groupe de personnes, rapporte Bruzz. “Il y avait un grave problème d’hygiène et d’ordre public. Il y avait des déchets partout, on a dû intervenir pour des incendies, des accidents… Les gens vivaient là dans des conditions très précaires, nous avons donc dû intervenir”, explique la porte-parole de la zone Midi Kathleen Calie.

Le propriétaire du terrain souhaitait en outre lancer un projet de construction, d’où la décision du bourgmestre d’Anderlecht Éric Tomas (PS) de lancer un arrêté d’expulsion.

La centaine de personnes présentes sur le terrain a été expulsée le 1er juillet dernier, sans encombre. “Nous les avons mises en contact avec les services sociaux pour qu’elles puissent avoir un toit au-dessus de leur tête”, ajoute la porte-parole de la zone Midi. “La plupart d’entre elles étaient déjà parties en France”. Le terrain est aujourd’hui vide et va être fermé, en attendant le début des travaux de construction.

Gr.I. – Photo : capture Google Street View

Partager l'article

10 juillet 2019 - 10h34