Anderlecht: un quadragénaire incarcéré pour un incendie mortel

Un homme de 40 ans a été placé sous mandat d’arrêt pour incendie volontaire commis la nuit et dans un bâtiment habité ayant entraîné la mort. L’homme est tenu pour responsable de deux incendies volontaires à Anderlecht, l’un commis en août dernier et l’autre, dimanche passé. Une personne est décédée lors de l’incendie du mois d’août, indique mardi le parquet de Bruxelles, confirmant ainsi une information de La Capitale et Het Nieuwsblad.

Le premier incendie s’est produit le 15 août dernier, boulevard de la Révision à Anderlecht. Le feu avait été bouté à un matelas. Deux personnes avaient été blessées, dont l’une a succombé à ses blessures. Dimanche dernier, un incendie volontaire a été bouté dans la cave d’un immeuble de la rue Brogniez.

Huit personnes dont une femme enceinte ont dû être évacuées. Le suspect a attiré l’attention des pompiers et de la police car il gênait leur travail en tentant d’évacuer des personnes du bâtiment. Il avait déjà adopté un comportement similaire lors de l’incendie du boulevard de la Révision. La police l’a entendu et il a rapidement avoué les faits. On ignore ses mobiles et sa santé mentale soulève des interrogations. Une enquête plus approfondie a révélé qu’il n’avait pas de titre de séjour valable et était déjà connu pour une quarantaine de faits dont la plupart étaient liés à des affaires de stupéfiants.

Belga/crédit: BX1

Partager l'article

16 octobre 2018 - 14h23