Anderlecht : un projet de 170 logements sociaux proposé sans concertation

Anderlecht - Projet SLRB Prins

Le projet de construction de 170 logements sociaux dans le quartier de la rue Adolphe Prins à Anderlecht aurait été mené sans concertation avec la commune ou les riverains, rapporte ce mercredi l’ancien échevin de l’Urbanisme d’Anderlecht Gaëtan Van Goidsenhoven (MR) dans la DH.

En février dernier, la Société de Logement de la Région bruxelloise (SLRB) annonçait la future construction de 170 logements et d’une crèche pour 49 enfants sur un terrain situé à l’angle des rues Adolphe Willemyns et Adolphe Prins, à Anderlecht. Le projet faisait déjà craindre aux habitants la détérioration de la qualité de vie dans le quartier, là où un autre projet de construction de 122 appartements avait été abandonné voici quinze ans.

Si une réunion d’informations a eu lieu en mars pour informer les habitants sur les suites du projet, aucune concertation n’a été menée avec la commune, les riverains ou encore le Foyer anderlechtois, futur gestionnaire des logements, rapporte ce mercredi la DH. Selon l’ancien échevin de l’Urbanisme Gaëtan Van Goidsenhoven (MR), aujourd’hui dans l’opposition, la commune n’a pu donner son avis avant le dépôt du permis d’urbanisme. “Le développement d’un pareil projet dans un contexte urbain densifié doit faire l’objet d’une réflexion urbanistique avec la commune en amont d’un dépôt d’urbanisme, ce qui n’a pas été fait”, explique-t-il.

Une enquête publique est prévue mais celle-ci a été retardée en raison d’une demande d’informations supplémentaires de Bruxelles-Environnement.

Selon le directeur de la SLRB Yves Lemmens, interrogé par la DH, la communication est pourtant bien passée avec la commune et les riverains du quartier. “L’enquête publique doit bientôt commencer et des ajustements pourront être apportés sur base des requêtes des riverains et de la commune. Le projet n’est donc pas encore arrêté”, affirme-t-il.

Gr.I. – Photo : SLRB

Partager l'article

26 décembre 2018 - 07h40