Anderlecht : l’agression de Michel Lelièvre est portée à l’instruction

Le dossier concernant l’agression de Michel Lelièvre a été mis à l’instruction pour violation de domicile, coups et blessures volontaires et destruction de biens mobiliers, a indiqué vendredi le parquet de Bruxelles, confirmant ainsi une information du groupe Sudpresse. L’enquête concernant les menaces proférées à son encontre sur les réseaux sociaux est quant à elle toujours à l’information.

L’ancien complice de Marc Dutroux a été agressé en rue à Anderlecht entre 12h00 et 13h00 le 18 décembre, soit deux semaines après sa libération conditionnelle le 2 décembre dernier. Une enquête avait été ouverte pour des faits de coups et blessures volontaires ainsi que pour dégradations de biens mobiliers.

C’est l’intervention d’une tierce personne qui aurait mis fin au passage à tabac. Un constat de lésions avait été effectué à l’hôpital, mais il avait pu quitter l’établissement de soins dans la journée. Le saccage de son appartement se serait produit la nuit précédant l’agression.

Le parquet de Bruxelles avait également ouvert une enquête pour incitation à la violence et menaces à la suite des appels au lynchage lancés sur les réseaux sociaux depuis sa sortie de prison.
Pour rappel, Michel Lelièvre a été condamné en 2004 à 25 ans de prison pour association de malfaiteurs, enlèvement d’enfants, séquestration et trafic de drogue. En tant que complice de Marc Dutroux, il a été impliqué dans l’enlèvement de Sabine, Laetitia, An et Eefje.

Belga – Photo : Belga

Partager l'article

03 janvier 2020 - 15h24