Les syndicats dénoncent un « Maison-Gate » au sein de l’enseignement communal d’Uccle

dverlindenFBLes syndicats dénoncent un détournement d’agents et d’argent public au sein de l’enseignement communal d’Uccle. Dans un communiqué de presse, ils déclarent que le directeur de l’école du Centre aurait utilisé des membres du personnel pendant leurs heures de travail à des fins personnelles. D’après Fabrice Pinna, le permanent régional CSC, le directeur Dominique Verlinden réalise un mémoire en vue d’obtenir un Master en Sciences de l’éducation à l’ULB. Sa recherche porte sur l’évolution des tests CEB à travers le temps. A cette fin, il aurait fait passer un test CEB datant de 1998 aux élèves de 6e primaire. Ensuite, des professeurs volontaires auraient corrigé ces copies. Pendant ce temps, des gardiennes auraient été engagées pour surveiller les élèves. Tout cela se serait passé en accord avec l’échevine de l’Enseignement Joëlle Maison (FDF) sans que le collège ne soit au courant. Pour les syndicats, « En ces temps de bonne gouvernance, les liens et affinités politiques entre ce directeur et l’échevine de l’enseignement posent questions. »

Le dossier a été mis sur la table le 5 mai dernier par la Commission paritaire locale (COPALOC).

POUR JOËLLE MAISON, C’EST UNE OPÉRATION « WIN-WIN »

Contactée par nos soins, Joëlle Maison s’est dit « choquée » par ces affirmations. D’après elle, c’est une « opération win-win ». Le sujet du mémoire permet d’enrichir la recherche au sein de la cellule pédagogique mise en place à Uccle depuis deux ans. Elle ajoute : « C’est un magnifique sujet d’expérimentation sur le terrain. Aucun aménagement d’horaire n’a été octroyé à Monsieur Verlinden afin qu’il puisse faire ce master ».

De son côté, le directeur Dominique Verlinden était indisponible ce jeudi.

Partager l'article

18 mai 2017 - 10h28