DéFI et le cdH prennent acte de la démission du bourgmestre d’Uccle

deckerDéFI et le cdH, membres de la majorité communale à Uccle avec le MR, indiquent samedi “prendre acte” de la démission du bourgmestre Armand De Decker. Les humanistes réclament une réunion d’urgence de la majorité dès samedi tandis que le parti amarante ajoute que les travaux de la commission d’enquête Kazakhgate doivent se poursuivre “afin d’apporter toute la lumière sur cette affaire”.

Armand De Decker a démissionné samedi en tant que bourgmestre d’Uccle. Il explique sa décision par sa volonté de “préserver la sérénité dans la gestion de la commune” et le “climat délétère” autour du dossier Kazakhgate. Conseillère communale cdH à Uccle, Céline Fremault indique que les Ucclois “ne doivent pas souffrir de tergiversations”. “Ils méritent tout de suite un maximum de clarté sur les intentions du MR”, poursuit-elle, en réclamant une réunion d’urgence de la majorité ce samedi.

DéFI ajoute que la démission du bourgmestre était devenue “inéluctable” et rappelle que son président Olivier Maingain avait été le premier à demander la mise en place de la commission d’enquête sur le Kazakhgate. Samedi dans les colonnes du Soir, Olivier Maingain avait appelé le MR à prendre “une initiative sans tarder” au sujet du bourgmestre. “Je ne peux pas admettre, comme président de parti à associé à cette majorité, que les choses restent en l’état. Il n’y a pas de raison que M. De Decker reste plus longtemps à la tête de la commune.”

(Belga)

Partager l'article

17 juin 2017 - 16h40