facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Armand De Decker démissionne en tant que bourgmestre d’Uccle

Armand De Decker a annoncé sa démission en tant que bourgmestre d’Uccle. Dans un communiqué, il explique sa décision par sa volonté de « préserver la sérénité dans la gestion de la commune » et le « climat délétère » autour du dossier Kazakhgate.

Armand De Decker réaffirme qu’il n’a « participé en rien » à l’élaboration de la loi qui a étendu la transaction pénale et qui aurait bénéficié au trio kazakh. « Je reste serein et totalement confiant dans les institutions et dans la justice de notre pays », ajoute-t-il.

« Je prends acte de la démission d’Armand De Decker. Sa décision était indispensable pour assurer une gestion sereine de la commune d’Uccle », a réagi via Twitter le président du parti, Olivier Chastel.

Samedi dans les colonnes du Soir, le président de Défi Olivier Maingain avait appelé le MR à prendre « une initiative sans tarder » au sujet du bourgmestre. « Je ne peux pas admettre, comme président de parti à associé à cette majorité, que les choses restent en l’état. Il n’y a pas de raison que M. De Decker reste plus longtemps à la tête de la commune. »

Armand De Decker, 68 ans, exerçait son deuxième mandat en tant que bourgmestre d’Uccle depuis 2012 avec une majorité absolue élargie au cdH et au FDF. Il avait déjà remporté la majorité absolue en 2006.

Licencié en droit à l’Université Libre de Bruxelles (ULB), Armand De Decker a commencé sa carrière professionnelle comme avocat au barreau de Bruxelles en 1973. Il est ensuite entré en politique en rejoignant le Parti Réformateur Libéral (PRL), dont il devient membre du directoire constitutif et secrétaire général adjoint dès sa création en 1979. Il a notamment assuré la première vice-présidence du PRL de 1990 à 1994.

Membre de la chambre des représentants de 1981 à 1995, il devient ensuite sénateur et s’installe sur le perchoir du Sénat de 1999 à 2004 et de 2007 à 2010. Ministre de la Coopération au Développement entre 2004 et 2007, Armand De Decker est également ministre d’Etat et président honoraire du Sénat. (Belga)

En duplex : Yolaine de Kerchove

Abonnez-vous à nos newsletters

News liées Toute l'info

Fil d'actu Toutes les dépêches

27 juillet 2017 Amnesty appelle le futur gouvernement wallon à ne plus vendre d'armes à l'Arabie saoudite

Amnesty International presse le nouveau gouvernement wallon de suspendre les ventes d’armes à l’Arabie saoudite. L’organisation de défense des droits humains regrette que la déclaration de politique régionale dévoilée le 25 juillet dernier « ne fasse nullemen lire plus

Belga

27 juillet 2017 James Cameron développe une nouvelle trilogie consacrée à "Terminator"

Le réalisateur canadien James Cameron, connu pour ses films « Titanic » et « Avatar », est en train de préparer une nouvelle trilogie consacrée à la saga « Terminator ». Dans une interview accordée au site australien news.com, le cinéaste a déclaré lire plus

Belga

27 juillet 2017 Budget fédéral: un gouvernement d'affaires qui foncent, selon la N-VA

Les partis de la majorité ont tous affiché jeudi leur satisfaction devant l’accord conclu dans la nuit de mardi à mercredi à propos du budget 2018 et des réformes socio-économiques. Pour certains, cet « accord de l’été » s’apparente à un n lire plus

Belga

27 juillet 2017 L'interprète de Hot Pie dans "Game of Thrones" lance sa propre boulangerie

L’acteur britannique Ben Hawkey, connu pour jouer le rôle du cuisinier Hot Pie dans la série « Game of Thrones », a ouvert une boulangerie éphémère à Londres en collaboration avec l’entreprise Deliveroo, a rapporté mercredi le journal NME. Les fans de « G lire plus

Belga

27 juillet 2017 Trois jours de métal à la 10e édition du festival Alcatraz avec la présence Korn

La 10e édition du festival de métal Alcatraz Hard Rock & Metal Festival aura lieu du 11 au 13 août prochain à Courtrai. Le groupe américain Korn clôturera cette édition qui se déroule cette année sur trois jours et deux podiums. Au tot lire plus

Belga

27 juillet 2017 Trois personnes refusées à Tomorrowland peuvent s'y rendre en subissant un contrôle

Trois personnes dont l’entrée leur avait été refusée à Tomorrowland à la suite d’un screening de la police peuvent se présenter à l’entrée du festival pour son second week-end mais doivent subir un nouveau contrôle de police. Celle lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/