World Hockey League à Woluwe-Saint-Lambert : les Red Panthers impatientes de débuter la compétition

20150624 - BRASSCHAAT, BELGIUM: Belgium's Jill Boon pictured in action during the match between Belgium and Australia in Group B of the group stage at the World League semi-final, in Brasschaat, Wednesday 24 June 2015. BELGA PHOTO LUC CLAESSEN

Niels Thijssen, sélectionneur de l’équipe nationale belge de hockey féminin, a dévoilé la liste des 18 joueuses qui défendront les couleurs de la Belgique lors de la demi-finale de la World League, disputée du 21 juin au 2 juillet dans les installations de La Rasante, à Woluwe-Saint-Lambert. Pour Thijssen, l’objectif est clair, il faudra se qualifier pour la Coupe du monde 2018.

Après avoir raté les Jeux Olympiques de Rio, les Red Panthers ne veulent pas passer à côté d’un second tournoi international de rang. C’est ce qu’a affirmé Niels Thijssen, entraîneur des Panthers. « Après la déception des Jeux, le hockey féminin doit continuer à grandir et cela passe irrémédiablement par une qualification pour la Coupe du monde », a raconté le coach belge. La Coupe du monde 2018 aura lieu, pour les dames, à Londres du 21 juillet au 5 août 2018.

Thijssen s’est cependant montré réaliste au vu du niveau des adversaires au sein de la poule B de la World League. « L’Espagne (FIH 10) a accompli de gros progrès ces derniers temps alors que l’Australie (FIH 4) et la Nouvelle-Zélande (FIH 5) font partie du top mondial depuis des années. Même contre la Malaisie (FIH 22) ce sera compliqué, car nous n’avons pas l’habitude de disputer ce genre de match », a ajouté le sélectionneur belge.

Jill Boon, 30 ans, fait déjà office de doyenne dans un groupe rajeuni. « Ce mélange entre les plus expérimentées et celles qui vont disputer leur premier tournoi international est primordial. Nous allons devoir trouver un équilibre. Mais nos jeunes joueuses sont très talentueuses », a affirmé Thijssen. Le sélectionneur a ensuite abordé la pression autour de l’événement, disputé à domicile. « C’est clair qu’elle sera présente car nous voulons absolument nous qualifier pour le Mondial. Les joueuses veulent y parvenir », a ponctué Niels Thijssen.

Anouk Raes, capitaine des Red Panthers (FIH 14), fait également partie de cette sélection pour la prochaine demi-finale de la World League. Pour Raes, joueuse au Wellington, il est temps que la compétition débute. « Le groupe a désormais faim de matches, cela fait longtemps que nous attendons ça. Nous nous sommes entraînées très dur pour y arriver et maintenant, nous sommes impatientes de débuter la compétition », a avoué la capitaine des Red Panthers.

La Belgique disputera son premier match au Stade Fallon contre l’Australie le 22 juin prochain à 20h. « Le niveau de la poule est très élevé. Il faudra l’emporter contre la Malaisie et jouer notre meilleur hockey contre l’Espagne afin d’atteindre notre objectif, la qualification pour le prochain Mondial de hockey », a ponctué Raes, 27 ans. La Belgique est tombée dans le groupe B des demi-finales de la World League, qualificative pour la Coupe du monde de hockey en 2018 (en Angleterre pour les dames), et jouera contre l’Australie (FIH 4), la Nouvelle-Zélande (FIH 5), l’Espagne (FIH 10) et la Malaisie (FIH 22). (Belga, photo Belga/Luc Claesen)

  • La sélection belge pour la demi-finale de la World Hockey League : Jill Boon (Oranje-Rood/P-B), Louise Cavenaille (Waterloo Ducks), Aisling D’Hooghe (Waterloo Ducks), Aline Fobe (Braxgata), Alix Gerniers (Gantoise), Lien Hillewaert (Braxgata), Pauline Leclef (Braxgata), Barbara Nelen (Braxgata), Sophie Limauge (Waterloo Ducks), Joanne Peeters (Waterloo Ducks), Emma Puvrez (MOP/P-B), Anouk Raes (Wellington), Elena Sotgiu (Herakles), Michelle Struijk (Antwerp), Stephanie Vanden Borre (Gantoise), Judith Vandermeiren (Braxgata), Louise Versavel (Braxgata) et Anne-Sophie Weyns (Victory).