Yvan Mayeur démissionne : les présidents du PS et du MR ont joué un rôle

Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Yvan Mayeur va réunir la majorité de la Ville de Bruxelles ce jeudi dès 20h00 pour présenter sa démission, a annoncé le cabinet du bourgmestre.

La pression sur le bourgmestre socialiste de la Ville de Bruxelles était devenue trop forte au cours des dernières heures, au départ du constat de l’attribution de jetons de présence aux membres du bureau du Samusocial, asbl privée, subsidiée à 98% par les pouvoirs publics. M. Mayeur était toujours membre du conseil d’administration démissionnaire. Il avait démissionné du bureau il y a plusieurs mois, mais il y a perçu l’an dernier quelque 16.800 euros bruts sur une base qui tient plus du système forfaitaire que de réunions effectives, selon les commissaires du gouvernement bruxellois, qui ont indiqué dans leur rapport aux ministres régionaux n’en avoir trouvé de trace systématique (ordres du jour, p-v, …).

Politiquement, les appels à la démission lancés dans l’opposition notamment par le cdH, les Verts, et DéFI, ont trouvé un écho dans la majorité au sp.a et à l’open VLD.

On a appris par ailleurs que le président du PS Elio Di Rupo était à la manoeuvre depuis jeudi matin. Pour lui, l’affaire était entendue depuis la publication du rapport commandé par le gouvernement bruxellois. M. Di Rupo a multiplié les réunions toute la journée avec les représentants bruxellois, singulièrement avec Laurette Onkelinx, présidente de la fédération bruxelloise du PS, elle-même en contact avec les échevins socialistes de la Ville, et avec Rudi Vervoort. Le MR bruxellois, qui est d’abord resté prudent sur le cas d’Yvan Mayeur, a pour sa part été repris par le président du parti Olivier Chastel, qui a demandé de cesser ce jeu politique. (M.G. avec Belga)

  • Duplex de Michel Geyer

Trouvez un emploi avec Stepstone :