Watermael-Boisfort : la nouvelle coalition MR-GM fait grincer des dents au sein de l’opposition DéFI-PS

DeFI's Michel Colson pictured during a session of Brussels Region parliamentary inquiry commission on Samusocial, in Brussels, Tuesday 27 June 2017. BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK

Les murs tremblent à Watermael-Boitsfort : au lendemain du dernier conseil communal de l’année scolaire, le 27 juin dernier, le MR et le groupe Gestion Municipale (ex-Gmh) ont annoncé leur désir de s’allier pour les prochaines élections communales de 2018. Le groupe MR-Gestion Municipale a dévoilé un projet « Watermael-Boitsfort 2030 », destiné à « proposer de nouvelles idées » pour la commune du sud de Bruxelles.

Le groupe Gestion Municipale, présent à Watermael-Boitsfort depuis 1988, compte notamment l’échevine des Travaux publics et de la Propreté publqiue Cécile Van Hecke, l’échevin néerlandophone des Sports et de la Santé Jan Verbeke et la conseillère communale néerlandophone Jeannine Kempeneers.

Pour les élus DéFI et PS de la commune, actuellement dans l’opposition, cette coalition est tout simplement le signe d’un ralliement de ces deux échevins et de la conseillère communale de GM, au MR. L’opposition s’interroge du coup sur la nouvelle majorité communale en place à Watermael-Boitsfort. DéFI, par la voix du conseiller communal Michel Colson (photo), et le PS demandent donc conjointement la tenue d’un conseil communal extraordinaire le lundi 10 juillet, vu qu’aucun conseil n’est prévu d’ici septembre prochain. Les élus des deux partis demandent notamment d’évoquer les conséquences de ce rapprochement sur le fonctionnement du collège et sur la majorité communale mise en place en 2012 autour d’Ecolo et du bourgmestre Olivier Deleuze.

La réponse de la majorité ne devrait pas tarder… (Gr.I., photo Belga/Nicolas Maeterlinck)

Partager l'article

05 juillet 2017 - 17h45