Visite de Trump et sommet de l’OTAN : les polices néerlandaise et luxembourgeoise en renfort

Les équipes issue des polices néerlandaise et luxembourgeoise prêteront main forte aux forces de l’ordre à l’occasion du sommet « informel » de l’Otan qui réunira jeudi les chefs d’Etat et de gouvernement des 28 pays de l’Alliance, dont le président américain, Donald Trump, qui arrivera dès mercredi 24 mai à Bruxelles, a annoncé lundi le secrétariat général Benelux dans un communiqué.

De nombreux membres de la police belge (locale et fédérale) encadreront l’évènement. Pour ce faire, la police belge reçoit également l’appui d’agents néerlandais et luxembourgeois. L’équipe luxembourgeoise contribuera au maintien de l’ordre, tandis que les policiers néerlandais feront usage d’un rapace pour éliminer d’éventuels drones. La coopération Benelux est rendue possible par le traité Benelux « Police » de 2004. Celui-ci permet notamment aux fonctionnaires de police du Benelux d’effectuer des contrôles d’identité, de poursuivre des suspects et de patrouiller dans les trois pays.

Dès le 24 mai après-midi, et surtout durant toute la journée du 25 mai 2017, les déplacements en véhicule à Bruxelles seront problématiques. Des axes importants seront soustraits à la circulation. Ces coupures concernent notamment le périmètre classique « Schuman » ainsi que les alentours de l’Otan, les environs de la place des Palais et du boulevard de Waterloo et la petite ceinture en surface entre la place Louise et Arts-Loi. Il y aura également des coupures de circulation importantes dans la rue Ducale, rue de la Loi et la rue Belliard. Ces coupures pourront durer plusieurs heures. Le stationnement y sera également interdit. La police de la zone Bruxelles Capitale-Ixelles recommande de privilégier les déplacements en transports en commun. Le métro ainsi que les trains rouleront normalement. Certaines lignes de bus seront toutefois déviées. (Belga)

Partager l'article

22 mai 2017 - 16h19