facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Valproate: plusieurs familles se constituent partie civile, d’autres se manifestent

Quatre familles, dont les mères ont pris du valproate de sodium durant leur grossesse, se sont constituées partie civile mardi à Bruxelles pour tenter d’établir les responsabilités et entrevoir l’avenir de leurs enfants, nés avec des malformations, des troubles psychomoteurs ou des retards intellectuels consécutifs à la prise de cette molécule prescrite contre l’épilepsie, les migraines et les troubles bipolaires.

« On sait depuis 1984 que le valproate de sodium comporte des risques pour les femmes enceintes. Or, les laboratoires pharmaceutiques et les médecins n’ont rien dit. Il s’agit d’une grande injustice qui a causé et cause encore beaucoup de tort aujourd’hui », explique Me Lurquin, qui défend l’intérêt des familles. Alors qu’en France on parle de 14.000 femmes traitées au valproate au cours de leur grossesse, en Belgique aucun recensement des victimes n’a jamais été effectué, malgré les demandes de l’Association belge des victimes du syndrome Valproate (ABVSV). Nicolas De Gieter et Nathalie Wery, qui participent à la constitution de partie civile, ont fait le lien entre la molécule et les troubles de leurs enfants après avoir vu un reportage en 2013.

« Aucun médecin ne nous en avait parlé. Lorsque j’étais enceinte, à la fin des années 90, la notice recommandait de prendre contact avec son médecin, lequel m’a assuré qu’il n’y avait aucune contre-indication« , explique cette mère de deux adolescents atteints par le syndrome du valproate. « Ce que nous voulons c’est être reconnus comme victimes et faire prendre conscience des risques », poursuit-elle. En 2014, les associations de patients ont obtenu qu’un avertissement figure sur la notice de tous les médicaments comprenant du valproate de sodium. « Mais ce n’est pas suffisant. Encore aujourd’hui, des enfants naissent sous valproate », déplore la présidente de l’ABVSV, Nathalie Raemdonck, qui souhaite que les familles soient informées de façon « claire et précise » sur les risques encourus.

Un logo explicite et une mise en garde textuelle visibles devraient par ailleurs apparaître sur les boîtes de médicaments concernés. « Les conclusions des discussions menées à ce sujet avec l’agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) ont été envoyées à la ministre de la Santé. Nous attendons sa décision », ajoute Mme Raemdonck. Ces derniers jours, une dizaine de familles ont manifesté leur intérêt auprès de l’ABVSV pour se joindre à l’action judiciaire. (Belga)

REPORTAGE de Martin Caulier et de Thierry Dubocquet

Abonnez-vous à nos newsletters

News liées Toute l'info

Fil d'actu Toutes les dépêches

28 février 2017 Charleroi-Standard arrêté – Standard: "Le dossier n'est pas considéré comme clos"

Le Standard ne contestera pas dans l’immédiat la décision de la Cour belge d’arbitrage pour le sport (CBAS) dans le dossier du match Charleroi- Standard, mais considère que le dossier n’est pas clos. Le club liégeois indique mardi sur son site internet qu’il entend « entre lire plus

Belga

28 février 2017 Une photo de la conseillère de Trump agenouillée sur un canapé fait débat

Une photo de la proche conseillère du président américain, Kellyanne Conway, agenouillée sur un canapé dans le Bureau ovale de la Maison Blanche a suscité quelques débats sur les réseaux sociaux. Sur ce cliché capturé notamment pa lire plus

Belga

28 février 2017 TAP Bruxelles – Léopold Storme est sorti de prison ce mardi après-midi

Le conseil de Léopold Storme, Me Fabian Lauvaux, a confirmé mardi vers 16h00 à l’agence Belga que son client était sorti de la prison de Nivelles dans le courant de l’après-midi. Vendredi, le tribunal de l’application des peines (TAP) de Bruxelles avait accord lire plus

Belga

28 février 2017 Plus de 700 personnes ont dû rendre leur permis de conduire après un test d'aptitudes

L’Institut Belge pour la Sécurité Routière (IBSR) a organisé 7.150 tests d’aptitudes en 2016. Quelque 10% des participants qui s’étaient présentés à ces tests pour raisons médicales ont dû rendre leur permis et ont ét lire plus

Belga

28 février 2017 France: une information judiciaire ouverte à la suite de la disparition d'une famille

Une information judiciaire pour homicides volontaires, enlèvements et séquestrations a été ouverte lundi soir à la suite de la disparition, signalée le 23 février, de quatre membres d’une même famille – les Troadec -, domiciliés à lire plus

Belga

28 février 2017 Jean-Claude Juncker dévoilera mercredi sa vision de l'UE post-Brexit

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker doit dévoiler mercredi un « Livre Blanc » sur l’avenir de l’UE, explorant différentes pistes de réformes pour préserver l’unité menacée de l’Europe post-Brexit, a annoncé mardi u lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/