Une centaine de manifestants pour réclamer le départ de Kabila

sdr

Quelque 150 personnes issues de la diaspora congolaise ont manifesté samedi après-midi à Bruxelles pour exiger le départ du président de la République du Congo (RDC) Joseph Kabila et demander à la communauté internationale qu’elle cesse de soutenir “les étrangers qui pillent” le pays.

“Nous voulons faire partir tous ceux qui affament notre pays, qui pillent ses richesses et humilient les Congolais. Il n’y a jamais eu autant de massacres et de viols. Les autorités cèdent la terre à des étrangers, non pour le bien du peuple mais au profit de quelques privilégiés. Pendant ce temps-là, la population croupit dans la misère. Nous voulons dire que ça suffit”, a indiqué Kungu Luziamu, l’un des organisateurs de la manifestation. “La situation est catastrophique et les partis politiques sont en déphasage complet par rapport aux demandes de la population. C’est pourquoi nous répondons aujourd’hui à l’appel de Ne Muanda Nsemi, le chef du mouvement politico-religieux de Bundu dia Kongo (BDK), qui a exhorté les Congolais à se soulever le 7 août contre les autorités en place et les étrangers qui pillent la RDC”, a -t-il conclu. Sont notamment visés des Rwandais vivant en RDC. En juin dernier, Ne Muanda Nsemi avait posté une vidéo où il fixait au 7 août le délai pour que “les Rwandais et le président Joseph Kabila” quittent le pays. Selon lui, 3.000 Rwandais au Congo “travaillent pour (sa) colonisation”. Passé dimanche, il a promis de devenir “intraitable” et d’appliquer la loi du talion (Belga)

IMAGES de Nicolas Franchomme

Partager l'article

05 août 2017 - 14h52

Trouvez un emploi avec Stepstone :