facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Une centaine de femmes réaffirment leur droit à l’avortement à Bruxelles

avortementUne centaine de femmes, belges et polonaises, ont protesté mercredi, à l’occasion de la journée internationale des droits de celles-ci, devant la Commission européenne à Bruxelles, pour défendre leur droit à l’avortement. Dernièrement, le gouvernement polonais a tenté de durcir la législation sur l’interruption volontaire de grossesse dans ce pays, pourtant l’un des plus restrictifs en la matière en Europe. Des milliers de Polonaises étaient alors descendues dans les rues pour s’y opposer.

Les manifestantes, soutenues dans leur combat par une poignée d’hommes, scandaient les slogans « We are not ovary-acting », « Women Solidarity Worldwide » et « Polish Women on Strike ». Cette dernière formule renvoyait à l’appel à la grève internationale des femmes, lancée par de nombreuses associations féministes de par le monde. Ce mercredi 8 mars, des milliers de femmes ont en effet décidé de se mettre en grève afin de dénoncer les violences sociales, législatives, politiques, morales et verbales dont elles sont tous les jours victimes. La mobilisation place Schuman à Bruxelles ciblait en particulier le durcissement de l’avortement, qui a récemment fait trembler la Pologne. « La législation sur l’avortement en Pologne est une des plus restrictives en Europe », explique Ana Kiesjna, une militante polonaise pour le droit à l’IVG. « Quand le gouvernement a voulu s’en prendre à cette loi, il y a eu une mobilisation sans précédent. Cent mille femmes ont investi l’espace public et trente mille autres ont fait grève. Face à la pression populaire, le gouvernement a finalement abandonné son idée. Mais cela prouve que nos acquis sont fragiles. C’est aussi pourquoi nous avons décidé de descendre dans la rue aujourd’hui: nous voulions à nouveau faire entendre notre voix pour que nos droits soient garantis ». La législation sur l’interruption volontaire de grossesse est autorisée en Pologne dans trois cas seulement: en cas de risques avérés pour la vie ou la santé de la mère, en cas de graves pathologies du fœtus et en cas de viol ou d’inceste. La nouvelle proposition de loi, déposée par le parti conservateur Droit et Justice (PiS), visait à autoriser l’avortement seulement lorsque la vie de la maman est en danger. Celles qui auraient tout de même décidé de se faire avorter et étaient découvertes seraient alors passibles d’une peine de prison de cinq ans, contre deux ans actuellement. Ce texte a finalement été rejeté en octobre dernier. (Belga)

Abonnez-vous à nos newsletters

News liées Toute l'info

Fil d'actu Toutes les dépêches

25 mars 2017 La Bolivie accuse le Chili de harceler deux journalistes boliviens

La Bolivie a accusé vendredi le Chili de harceler deux journalistes de sa chaîne publique, ce qui a provoqué le mécontentement du gouvernement bolivien d’Evo Morales, dans un contexte de tension entre les deux nations. La journaliste Sandra Mariscal et le caméraman lire plus

Belga

25 mars 2017 Une panne de courant à Anderlecht devrait être résolue vers 06h00

Le gestionnaire du réseau de distribution du gaz et de l’électricité à Bruxelles, Sibelga, annonce que des quartiers de la commune bruxelloise d’Anderlecht sont privés d’électricité samedi depuis 04h15. La situation devrait être rétablie lire plus

Belga

25 mars 2017 Un Philippin secouru après avoir dérivé 56 jours en mer

Un pêcheur philippin a été secouru au large de la Papouasie-Nouvelle-Guinée après avoir dérivé en mer pendant 56 jours, mais son oncle qui se trouvait avec lui a succombé aux privations, rapporte samedi un journal papouasien. Les deux hommes ava lire plus

Belga

25 mars 2017 La justice américaine inculpe un important financier du Hezbollah

La justice américaine a inculpé vendredi un important financier du Hezbollah, Kassim Tajideen, qui avait contourné des sanctions le visant pour avoir contribué au financement du mouvement chiite libanais. Expulsé du Maroc vers les Etats-Unis, il a été lire plus

Belga

25 mars 2017 Armes chimiques: Russie et Chine veulent étendre la commission d'enquête de l'ONU à l'Irak

La Russie et la Chine ont proposé vendredi à l’ONU d’étendre à l’Irak le travail de la commission d’enquête internationale sur l’utilisation d’armes chimiques en Syrie, une idée immédiatement rejetée par le Royaume-uni. Cette proposition d’ lire plus

Belga

25 mars 2017 Maroc: arrestation des assassins présumés d'un député

La police marocaine a annoncé vendredi l’arrestation des auteurs présumés de l’assassinat d’un député le 7 mars à Casablanca. « Les efforts des services de sécurité ont permis l’identification et l’arrestation des présumés impliqu lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/