Un taser aurait-il pu éviter le drame de dimanche dernier à Jette ?

Dimanche dernier, un policier de la zone Ouest a tiré sur un homme menaçant de 31 ans. D’après le porte-parole de la zone de police Ouest, Johan Berckmans, ce drame aurait pu être évité si le policier avait été muni d’un taser. Ce pistolet à impulsion électrique peut envoyer jusqu’à 50.000 volts et immobiliser immédiatement la personne touchée. Son utilisation est actuellement testée dans 15 zones de police dont la zone de Bruxelles Ouest.

Cependant, les syndicats rappellent qu’il règne un flou juridique autour de son usage. Pour eux, il est prématuré d’en munir actuellement les policiers.

Reportage : Martin Caulier et Benoît Ferire

 

 

Partager l'article

18 mai 2017 - 16h48