Un arbre sculpté veille désormais sur le cimetière de Laeken

Arbre Sculpté - Cadrage OK

Une nouvelle oeuvre d’art éphémère a fait son apparition dans le cimetière de Laeken, au nord de Bruxelles : l’artiste néerlandais Anton Klijnsmit a été choisi par la commune et le service des Espaces verts de la Ville, pour sculpter un hêtre pleureur à l’entrée du cimetière, une oeuvre d’art exceptionnelle qui va disparaître avec le temps. Cette oeuvre représente le cycle de la vie sur un arbre mort, qui ne pouvait être retiré au risque d’endommager les sépultures et pierres tombales au coeur desquelles il s’est enraciné.

“Cette mission au Cimetière de Laeken, à Bruxelles fut ma première mission à l’étranger mais aussi la plus grande sculpture qu’il m’ait été donné de faire : avec un arbre de plus de  10 mètres de hauteur et un tronc d’un diamètre très épais, le défi était de taille”, confie l’artiste néerlandais.

La sculpture va se décomposer naturellement au fil des mois et disparaître au fur et à mesure, mais sa conception n’a pas été simple pour Anton Klijnsmit. “Les conditions n’étaient pas faciles, par exemple, il fallait être très délicat durant le travail afin que les résidus de bois n’abîment rien dans leur chute, sur le sol du cimetière”, raconte-t-il.

L’oeuvre est désormais visible à l’entrée du cimetière de Laeken, le plus ancien cimetière de Bruxelles. (photos Ville de Bruxelles)

Arbre-sculpté

Partager l'article

31 juillet 2017 - 14h24

Trouvez un emploi avec Stepstone :