Survol : Céline Fremault attend une analyse avant l’installation de nouveaux sonomètres

Céline Fremault - BX1

Le cabinet de la ministre bruxelloise de l’Environnement, Céline Fremault (cdH), n’a pas exclu mardi l’installation de sonomètres supplémentaires sur le territoire de Bruxelles-Capitale, tout en soulignant qu’elle dépendait d’une étude en cours.

« Le jugement (qui a donné une suite partiellement favorable à la Région et aux communes bruxelloises dans leurs actions en cessation environnementale initiées en juin 2016 par Mme Fremault, NDLR) est actuellement en cours d’analyse par Bruxelles Environnement, les avocats de la Région et le cabinet », a indiqué un porte-parole de la ministre à l’agence Belga. « Cette analyse donnera une indication quant aux éventuels ajustements à faire sur le réseau de sonomètres, cela vaudra pour Woluwe-Saint-Lambert comme pour les 18 autres communes bruxelloises », a-t-il ajouté. « Ce travail est effectué avec le plus grand sérieux et dans l’intérêt de la préservation de la qualité de vie de tous les Bruxellois« , a-t-il poursuivi.

Le collège de la commune de Woluwe-Saint-Lambert a une nouvelle fois demandé à la Région bruxelloise de placer, « dans les plus brefs délais », un sonomètre supplémentaire sur la route du « virage à gauche » empruntée par les avions décollant de l’aéroport de Bruxelles-National, a annoncé mardi le cabinet du bourgmestre, Olivier Maingain (DéFI), dans un communiqué. La commune de Woluwe-Saint-Lambert préconise l’installation urgente de ce sonomètre au niveau de l’avenue de la Croix du Sud « pour optimiser la perception des infractions (aux normes de bruit prévues par un arrêté du 27 mai 1999). Cet ajout inciterait les compagnies aériennes à adapter la trajectoire de leurs avions pour contourner la région bruxelloise et éviter ainsi les constats d’infractions ».

Belga, photo BX1