facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Personnes considérées comme radicalisées à la STIB : « des licenciements dans les règles », selon Smet

Pascal_Smet

Le licenciement de membres du personnel de la STIB qualifiés dans la presse de ‘radicalisés’ ou ‘d’activistes musulmans radicaux’ a été fait de manière objective dans le cadre du respect des règles sur le travail dans l’entreprise, a affirmé vendredi le ministre bruxellois du Transport Pascal Smet devant le parlement bruxellois réuni en séance plénière. Pascal Smet lui-même ne se prononce pas sur le fait de considérer que ces personnes sont radicalisées ou non. Il souligne que les licenciements ont été effectués dans le cadre strict de la vérification du respect des règles de travail dans l’entreprise.

CONGE « MALADIE »

Selon Pascal Smet, l’opérateur de transport public a entamé plus largement un processus de révision des règles de sécurité « car dans les mois et les années à venir, les choses ne seront plus les mêmes« , a-t-il précisé, interrogé par les députés Emmanuel De Bock (DéFI), Boris Dilliès (MR) et Sevket Temiz (PS). Le quotidien l’Echo avait indiqué samedi dernier que la STIB s’était séparée d’un groupe de quatre à cinq de ses travailleurs, pointés par les services de sécurité comme « radicalisés » ou « représentant un danger pour leur activisme musulman radical ». Certains de ces travailleurs auraient effectué des voyages vers la Turquie et/ou la Syrie pour rejoindre ou entrer en contact avec l’Etat islamique. Parmi ceux ayant fait des voyages vers la Syrie, certains étaient en congé « maladie », avait précisé le journal.

« PAS JOUER AU SHERIF »

Le patron de la STIB, Brieuc de Meeûs, s’était refusé à infirmer ou confirmer ces informations. Vendredi, le ministre Smet les a confirmées implicitement. « Je ne vais pas commenter les dossiers individuels mais je peux vous dire que les licenciements sont objectifs et liés au respect du règlement de travail dans l’entreprise« , a dit Pascal Smet, soulignant que le gouvernement bruxellois suivait la situation « de près ». Aux yeux du ministre, la STIB est le reflet de la société bruxelloise. « On ne peut jamais exclure que dans une organisation, une société, des personnes individuelles se radicalisent« , a-t-il commenté. Dans pareil cas, la STIB travaille avec tous les services compétents, qui relèvent du niveau fédéral en ce qui concerne le suivi des personnes car il n’est pas question qu’elle « joue le shérif dans son coin« , a-t-il souligné. (Belga)

Abonnez-vous à nos newsletters

News liées Toute l'info

Fil d'actu Toutes les dépêches

21 juillet 2017 L'ONU accuse la coalition arabe d'être responsable du raid aérien au Yémen

L’ONU a accusé vendredi la coalition arabe menée par l’Arabie saoudite d’être responsable d’une frappe aérienne contre des civils cette semaine au Yémen, en soulignant qu’il n’y avait pas d’objectifs militaires dans la région visée. Une vingtaine de ci lire plus

Belga

21 juillet 2017 Ruben Bemelmans rejoint les demi-finales du Challenger de Scheveningen

Si Joris De Loore a été éliminé en quarts de finale, Ruben Bemelmans s’est qualifié pour les demi-finales du tournoi de tennis Challenger de Scheveningen, près de La Haye, aux Pays-Bas, épreuve sur terre battue dotée de 64.000 dollars, vendredi lire plus

Belga

21 juillet 2017 L'Allemagne n'effraiera pas la Turquie avec des "menaces", affirme Erdogan

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé vendredi, en pleine brouille avec l’Allemagne, que son pays ne serait pas effrayé par ses « menaces », et défendu l’indépendance de la justice turque face aux critiques de Berlin. « Ils ne peuvent pas nous faire peur av lire plus

Belga

21 juillet 2017 Une cinquantaine de vacanciers belges devront être relogés à Kos

Une cinquantaine de vacanciers partis de Belgique avec le touropérateur TUI vont devoir être relogés, leur hôtel du centre-ville de Kos, endommagé par le séisme de jeudi soir, ne pouvant plus les accueillir, a indiqué vendredi après-midi Florence lire plus

Belga

21 juillet 2017 Ilie Nastase suspendu plus de trois ans et demi par l'ITF

Ilie Nastase a été suspendu jusqu’en décembre 2020 par l’ITF, pour son attitude grossière et insultante constatées à trois reprises, a annoncé la fédération internationale de tennis vendredi. Ilie Nastase était suspendu provisoire lire plus

Belga

21 juillet 2017 "Pas de Belges parmi les blessés sur l'île de Kos"

« Il n’y a pas de Belges parmi les blessés après le séisme qui a secoué l’île grecque de Kos », selon le European Civili Protection Mechanism, a indiqué vendredi à l’agence Belga Didier Vanderhasselt, porte-parole du SPF Affaires étrangères lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/