facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Seul le CD&V montre encore de l’enthousiasme pour la taxe Tobin

Seul le CD&V montre encore de l’enthousiasme pour la taxe Tobin, est-il ressorti des échanges politiques jeudi à la Chambre au cours desquels le premier ministre Charles Michel s’est toutefois dit attaché au « principe de la taxe sur les transactions financières » moyennant le respect des conditions énoncées dans l’accord de gouvernement.

Une dizaine de questions étaient posées jeudi au premier ministre après que le député européen et vice-président de la N-VA Sander Loones a appelé cette semaine à « tirer la prise » des négociations sur la mise en place d’une taxe Tobin qui anime dix pays européens, dont la Belgique, et la Commission européenne. Le gouvernement fédéral s’était engagé à poursuivre ces négociations à la condition que la coopération renforcée au sein de l’UE ne porte que sur la taxation de la spéculation destructive et qu’elle ne porte pas atteinte à l’économie réelle (fonds de pension).

« Or, dans l’état actuel, certains se posent des questions sur la proposition de la Commission », a indiqué Gautier Calomne (MR), invitant à explorer d' »autres pistes » alors que le Brexit doit inviter la Belgique à capter des investissements et que les autres pays du Benelux ne sont pas partie prenante dans cette coopération renforcée.

Avant lui, le député Open Vld Luk Van Biesen avait déjà indiqué qu’à ce stade, la proposition est « néfaste pour les fonds de pension, le coût de la dette et les marchés financiers ». Au nom de la N-VA, Rob Van de Velde a répété que l’accord de gouvernement invitait à se montrer « constructif ». Mais, a-t-il également observé, les conditions pour une telle taxe ne sont pas remplies.

Seul le CD&V a montré un véritable enthousiasme pour la taxe Tobin, un « mécanisme de solidarité financière », selon Roel Deseyn. Si certains sont touchés aujourd’hui par des taxes de l’ordre de 10% pour les droits d’enregistrement ou de 21% sur la consommation, on peut bien inviter les plus nantis à contribuer à hauteur de 0,01%, a-t-il indiqué. « Nous allons continuer à travailler concrètement, notamment en tentant de convaincre plus de pays », a indiqué M. Michel selon qui toutes les garanties ne sont pas apportées à ce stade quant à l’impact d’une telle taxe sur l’économie réelle.

Il a invité à une analyse objective avec les points d’impact positifs et négatifs. Le chef du gouvernement belge a également souligné que c’est la présidence autrichienne qui a annulé la dernière réunion de négociation, preuve selon lui que le discours de l’opposition selon laquelle la Belgique constitue un frein, ne tient pas la route. L’opposition a lourdement chargé le gouvernement qu’elle a accusé d’être soumis à la finance internationale. « La N-VA dit non à la taxe Tobin en reprenant les arguments du lobby de la finance et le MR se couche », a observé Ahmed Laaouej (PS).

« Monsieur le premier ministre, vous courrez éteindre les incendies qu’allument vos partenaires de la majorité. A force de faire le grand écart, vous risquez la déchirure. Je crains qu’il ne s’agisse d’un enterrement de première classe qui mette à mal nos engagements européens », a estimé Benoît Dispa (cdH) après l’appel mercredi du commissaire Moscovici à voir la Belgique continuer à jouer un rôle moteur. Meyrem Almaci (Ecolo-Groen) a tenté de comprendre l’attitude « constructive » d’un député européen appelant à débrancher la prise.

« La N-VA n’est définitivement pas là pour défendre la classe moyenne mais bien la finance internationale », a-t-elle dit. Dirk Van der Maelen (sp.a) a regretté le revirement du ministre de la Coopération Charles Michel qui portait haut la revendication d’une taxe Tobin.

Plusieurs députés en ont également référé au discours de Charles Michel en faveur de la taxe Tobin à l’assemblée générale des Nations Unies. « Il ne suffit pas de soutenir le principe, il faut soutenir la réalité d’une taxe sur les transactions financières », a jugé Marco Van Hees (PTB).

( Texte et vidéo : Belga)

Abonnez-vous à nos newsletters

News liées Toute l'info

Fil d'actu Toutes les dépêches

25 février 2017 Circuit Het Nieuwsblad – Victoire du champion olympique Greg Van Avermaet

Greg Van Avermaet (BMC) a remporté de façon autoritaire le Circuit Het Nieuwsblad (WorldTour) sur 198,3km, samedi à Gand en ouverture de la saison des classiques flamandes. Le champion olympique de la course sur route, 31 ans, conserve ainsi son titre au Nieuwsblad en s’imposant lire plus

Belga

25 février 2017 Irak: 1ère visite du chef de la diplomatie saoudienne depuis plusieurs années

Le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Jubeir a eu samedi des entretiens avec les dirigeants irakiens à Bagdad, à l’occasion de la première visite d’un chef de la diplomatie d’Arabie saoudite en Irak depuis 2003. Dans le cadre des efforts en vue de no lire plus

Belga

25 février 2017 Circuit Het Nieuwsblad – Abandon de Tom Boonen

Tom Boonen a été contraint à l’abandon au Circuit Het Nieuwsblad. Le coureur de Quick-Step Floors a mis pied à terre, a annoncé son équipe samedi. Il dispute la dernière saison de sa carrière et n’a jamais pu inscrire son nom au palmarès lire plus

Belga

25 février 2017 France: un proche de Marine Le Pen inculpé dans l'enquête sur le financement électoral

Un proche de la candidate de l’extrême droite à la présidentielle française Marine Le Pen a été inculpé dans l’enquête sur le financement des campagnes électorales de son parti, le Front National, en 2014 et 2015, a-t-on appris samedi de s lire plus

Belga

25 février 2017 Italie: naissance d'un nouveau parti de gauche

Plusieurs ténors de la gauche italienne ayant abandonné ces derniers jours leurs partis respectifs ont annoncé samedi à Rome la naissance du mouvement Démocrates et progressistes (DP) qui se veut le « renouveau du centre-gauche ». Le DP est né de la réc lire plus

Belga

25 février 2017 Corée du Sud: manifestations à Séoul avant une audience cruciale pour la présidente

Deux manifestations rivales ont rassemblé samedi à Séoul des dizaines de milliers de Sud-Coréens, partisans et opposants de la présidente Park Geun-Hye, deux jours avant la dernière audience de la Cour constitutionnelle sur sa destitution. Environ 17.000 pol lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/