facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Sentiment d’un « certain malaise » au MR après des sorties « pas opportunes » de M. De Decker

dedecker_belga20152222François-Xavier de Donnea fera rapport lundi à midi aux membres du conseil de conciliation et d’arbitrage du Mouvement réformateur de l’entretien qu’il a eu il y a une semaine avec l’ex-président du Sénat Armand De Decker à l’issue duquel il lui avait été demandé de renoncer à ses mandats internes au MR en raison de la confusion de rôles potentiellement entretenue dans la défense du milliardaire Patokh Chodiev.

L’invitant à la mesure, le MR avait décidé que M. De Decker ne s’exprimerait plus au nom du parti. Depuis, l’ex-président du Sénat s’est exprimé à plusieurs reprises, singulièrement au conseil communal d’Uccle – commune dont il reste le bourgmestre – mercredi, et dans une interview au quotidien L’Echo samedi. Dans cette interview, il regrette notamment les décisions prises par le MR à son endroit. Il y a un « sentiment d’un certain malaise« , indique-t-on au MR où on évoque « l’expression de communications pas opportunes ».

Le président du conseil de conciliation et d’arbitrage François-Xavier de Donnea avait invité Armand De Decker à introduire une demande d’avis confidentiel à la Commission fédérale de déontologie de la Chambre sur le caractère déontologique de ses interventions dans le dossier Chodiev. Cette demande n’a toujours pas été introduite. Le MR insistera « lourdement » pour qu’il en soit ainsi. Le conseil de conciliation avait fini par intervenir alors que la presse se faisait de plus en plus insistante en relayant des pièces du dossier judiciaire à l’instruction à Paris – un contrat aéronautique avec le Kazakhstan assorti d’un présumé trafic d’influence visant à modifier la législation belge – au coeur duquel se trouve cité le nom de M. De Decker. Au MR, on estime que le « manque de prise de conscience du problème déontologique » par Armand De Decker confirme que la décision prise la semaine dernière par le conseil de conciliation était « nécessaire ». Dans l’Echo de samedi, M. De Decker répète n’avoir joué aucun rôle dans le Kazkhgate. (Belga)

Abonnez-vous à nos newsletters

News liées Toute l'info

Fil d'actu Toutes les dépêches

24 avril 2017 Emmanuel Macron dépasse les 24% au 1er tour de l'élection présidentielle française

Emmanuel Macron, arrivé en tête du premier tour de la présidentielle française, a finalement obtenu 24,01%, selon les résultats définitifs communiqués lundi après-midi par le ministère de l’Intérieur. L’écart avec sa dauphin lire plus

Belga

24 avril 2017 Au moins 10 mineurs disparus après l'incendie du camp de migrants de Grande-Synthe

Au moins dix mineurs d’âge non accompagnés sont toujours portés disparus à la suite de l’incendie qui a ravagé le camp de migrants de Grande-Synthe, dans le nord de la France, a indiqué lundi l’ASBL Humain. Les responsables estimaient à 125 le nombre d lire plus

Belga

24 avril 2017 "N'ayant plus la légitimité", Fillon ne mènera pas les Républicains aux législatives

François Fillon a estimé lundi, devant le comité de son parti Les Républicains, qu’il n’avait « plus la légitimité pour mener » le « combat » des prochaines élections législatives, après sa défaite lors du premier tour de l’éle lire plus

Belga

24 avril 2017 Un duel télévisé Macron – Le Pen le 3 mai

Un duel télévisé entre le centriste Emmanuel Macron et la cheffe de l’extrême droite Marine Le Pen, en lice pour le second tour de la présidentielle française, se tiendra le 3 mai, a annoncé lundi l’entourage du candidat. « On sera front à front lire plus

Belga

24 avril 2017 Un millier de produits alimentaires évalués par 135 chefs à Bruxelles

L’Institut international du goût et de la qualité (iTQi) a réuni lundi, pour la treizième année consécutive, un jury de 135 chefs gastronomiques à l’Erasmushogeschool à Bruxelles afin d’organiser des dégustations à l’aveugle durant lire plus

Belga

24 avril 2017 Présidentielle française: François Hollande annonce qu'il votera Macron

S’exprimant depuis l’Élysée dans un message solennel aux Français, le président François Hollande a annoncé qu’il voterait Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle le 7 mai. « La présence de l’extrême droite fait une nouvelle fo lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/