facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Schyns: « Personne ne demande qu’on arrête ce Pacte d’excellence »

SCHYNSLa ministre de l’Education en Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) Marie-Martine Schyns reste sereine malgré les réactions plutôt négatives des syndicats au Pacte d’excellence. Il est normal que des inquiétudes s’expriment, mais les remarques seront prises en compte, assure-t-elle jeudi dans l’Echo et sur La Première (RTBF).

« Le Pacte est un processus assez nouveau, ça me paraît normal que des inquiétudes s’expriment », souligne la ministre. « La nouveauté peut faire peur. Ce que je vois, c’est que personne ne ferme la porte. Le statu quo n’est absolument pas une option et ça, tout le monde le dit. » Le groupe central du Pacte, qui regroupe des représentants de la FWB, des syndicats enseignants, des pouvoirs organisateurs et des fédérations de parents, doit encore se réunir jeudi prochain, avant de rendre un avis définitif à la fin du mois. Le politique prendra alors le relais, explique la ministre.

Marie-Martine Schyns se montre aussi rassurante concernant les points les plus controversés de la réforme. L’allongement du tronc commun ne concernera pas tout de suite les élèves de 15 ans, puisqu’il sera progressivement mis en place pour les écoliers de 3 à 8 ans. L’objectif du Pacte est aussi de limiter le redoublement, « qui sera toujours possible, bien sûr ». L’offre d’options sera revue pour mieux coller aux besoins actuels, et la mise en oeuvre progressive de la réforme, jusqu’en 2025, devrait permettre d’éviter les pertes d’emploi, craintes par les syndicats. « Cela laisse le temps de se reconvertir et de se former », pointe la ministre.

Enfin, Marie-Martine Schyns dit n’avoir pas encore reçu la notification du recours des professeurs de religion et de morale devant la Cour constitutionnelle, mais elle reconnaît que la situation de ces enseignants, obligés de courir entre plusieurs écoles s’ils souhaitent donner le cours de philosophie et de citoyenneté en plus de la morale ou de la religion, n’est pas idéale. « Une des pistes sur la table serait de pouvoir donner cours dans la même école, mais pas aux mêmes élèves ni dans la même année », a-t-elle indiqué. (Belga)

Abonnez-vous à nos newsletters

News liées Toute l'info

Fil d'actu Toutes les dépêches

26 mai 2017 L'entreprise Bières de Chimay veut augmenter les capacités sur sa ligne d'embouteillage

L’entreprise Bières de Chimay souhaite remplacer la ligne de conditionnement et d’embouteillage qu’elle possède dans le zoning de Bailleux. L’objectif de l’investissement est d’augmenter les capacités traitées pour les porter à quelque 300.000 hectolitres par an. L lire plus

Belga

26 mai 2017 Roland Garros – Elise Mertens: "Rien à perdre contre Gavrilova"

Elise Mertens (WTA 59) s’apprête à participer pour la toute première fois de sa carrière à Roland Garros. La Limbourgeoise, 21 ans, qui est devenue la nouvelle N.1 belge, affrontera au premier tour l’Australienne d’origine russe Daria Gavrilova (WTA 25), 23 ans. « Je lire plus

Belga

26 mai 2017 Réunion à l'Otan – "On ne doit pas se focaliser sur les 2%", estime Kris Peeters

Le vice-Premier ministre Kris Peeters (CD&V) estime que l’on ne doit pas se focaliser sur le chiffre de 2% du PIB que les Etats membres de l’Otan sont appelés à consacrer à la défense, a-t-il déclaré vendredi dans « De Afspraak op vrijdag ». Il est selon l lire plus

Belga

26 mai 2017 L'Egypte a frappé un camp djihadiste après l'attaque contre des coptes

Les forces égyptiennes ont frappé vendredi un camp d’entraînement djihadiste en réponse à une attaque contre un bus transportant des coptes qui a fait 28 morts, a annoncé le président Abdel Fattah al-Sissi. « Avant que je ne vous parle aujourd’hui, nous lire plus

Belga

26 mai 2017 Une infirmière du Texas suspectée d'avoir tué jusqu'à 60 bébés

Une infirmière emprisonnée pour le meurtre d’un nourrisson au Texas dans les années 1980 a été inculpée d’un deuxième meurtre et pourrait avoir tué au total jusqu’à 60 bébés, ont annoncé les autorités am lire plus

Belga

26 mai 2017 Attentat à Manchester – Un homme de 44 ans arrêté

Un homme de 44 ans a été arrêté vendredi soir au sud de Manchester en lien avec l’attentat de lundi, a indiqué la police. « Ce soir, nous avons arrêté un homme de 44 ans dans la région de Rusholme », a indiqué la police dans un communiqu lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/