Samusocial: Yvan Mayeur dans le New-York Times

 

CaptureMAYEURNY

Le célèbre quotidien New-Yorkais distribué internationalement a choisi de traiter l’affaire du Samusocial et la démission d’Yvan Mayeur. Dans un article signé par Milan Schreuer, il est expliqué d’Yvan Mayeur a démissionné de son poste de Bourgmestre à la suite du scandale du Samusocial.

« …a government-ordered audit found he had been paid 36,000 euros (about $40,000) over two years to attend board meetings of an agency that helps the homeless, even though there was no evidence such meetings took place. »

Traduction: « …une enquête commandée par le gouvernement a révélé qu’il avait été payé 36 000 euros pendant 2 ans pour avoir participer à de réunion d’une association qui aide les sans-abris, même s’il n’y a pas de preuve que ces réunions ont eu lieu. »

Le journaliste relate ensuite le fait qu’Yvan Mayeur n’a pas fait d’apparition publique depuis sa démission, il évoque également le sit-in citoyen qui s’est tenu ce lundi sur la Grand-Place de Bruxelles pour réclamer une meilleure gouvernance, avant d’expliquer la complexité du système politique belge avec les différents niveaux de pouvoir et les différentes crises politiques.

« The complexity of governing in Belgium — which some critics have called the world’s wealthiest failed state — may create a welcoming environment for corruption. »

Traduction: « La complexité du gouvernement en Belgique – que certaines critiques appellent l’Etat défaillant le plus riche du monde – peut créé un environnement propice à la corruption. »

Une nouvelle analyse de la politique belge dans la presse internationale qui ne fait pas vraiment honneur à l’image du pays et de la capitale.