Samusocial : Vincent De Wolf (MR) demande la désignation d’un commissaire spécial du gouvernement

wolfLe chef du groupe MR au parlement bruxellois Vincent De Wolf demande la désignation immédiate par le gouvernement bruxellois d’un commissaire spécial chargé de contrôler, d’approuver les activités et la gestion du Samusocial, tout en veillant à la conformité aux normes législatives et réglementaires en vigueur. Au lendemain d’une séance du conseil communal de la Ville de Bruxelles où les élus MR, en majorité avec le PS, n’ont pas pris la parole, Vincent De Wolf a estimé qu’une « rupture de confiance majeure existait vis-à-vis des dirigeants » de cette asbl en charge de l’aide d’urgence et de l’accueil des sans-abri dans la capitale, et dont il a salué l’action des travailleurs, à ses yeux hors de cause. Pour Vincent De Wolf, la désignation d’un commissaire spécial s’impose notamment eu égard aux moyens publics engagés dans l’asbl de statut privé.

Dénonçant « un manque d’éthique écœurant dans le chef des mandataires publics concernés« , le chef du groupe MR s’est interrogé sur la responsabilité du gouvernement bruxellois en tant que collège réuni de la Commission communautaire commune (COCOM) « qui a poursuivi la liquidation, depuis plusieurs années, des subsides publics à cette structure« , à un rythme annuel de plus de 10 millions d’euros. Selon le chef du groupe libéral, le gouvernement bruxellois doit répondre aux questions légitimes qui se posent sur son attitude dans ce dossier. « A-t-il volontairement été peu regardant sur la manière dont sont utilisés les financements publics alloués au Samusocial? Comment n’a-t-il pu mettre en exergue un contrôle sérieux de la gestion de cette association, notamment le montant des émoluments et avantages de ses administrateurs ou des éventuels frais de représentation, de voyages, etc.« 

Vincent De Wolf a dit attendre les explications du ministre-président Rudi Vervoort (PS), dont le gouvernement se réunit jeudi. Il a ajouté qu’il demanderait mercredi midi, en bureau élargi du parlement bruxellois, la communication par le gouvernement des avis émis ces dernières années par l’administration, comme des délibérations du collège réuni de la COCOM y ayant trait. (Avec Belga)

Partager l'article

07 juin 2017 - 10h08