Samusocial : Pascale Peraïta ne compte pas répondre aux questions de la commission d’enquête

L’ancienne présidente du CPAS de la Ville de Bruxelles et ancienne administratrice déléguée du Samusocial Pascale Peraïta (PS) ne compte pas répondre aux questions de la commission d’enquête du Parlement bruxellois sur le Samusocial, selon un courrier de son avocat Me Quentin Wauters, révélé par la RTBF. La commission doit débuter ses travaux ce mardi et comptait entendre les divers administrateurs de l’ASBL, dont fait partie Pascale Peraïta et l’ancien bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur (PS), par rapport notamment à leurs rémunérations.

Sellon l’avocat de Pascale Peraïta, l’ancienne administratrice « a d’ores et déjà fait le choix de ne répondre à aucune question en provenance des commissaires, décidant ainsi de réserver toutes ses déclarations pour les autorités judiciaires« . Elle compte donc conserver ses déclarations pour la justice, et préfère éviter la commission d’enquête parlementaire, dont plusieurs séances seront visibles en direct sur BX1 dans Séance Publique.

Le Parlement bruxellois a pour sa part réagi, expliquant que le Bureau de la commission « a décidé de solliciter auprès d’experts autorisés un avis juridique dans la mesure où le souhait de chacun est que, dans le respect des règles de droit, la commission puisse mener ses enquêtes en posant des questions et en obtenant des réponses ».

Pour rappel, le parquet de Bruxelles a ouvert une instruction judiciaire concernant la gestion du Samusocial. Pascale Peraïta a notamment été entendue dans ce cadre. (Gr.I., photo BX1)

  • Duplex et interview de Jennifer Istace et Anaïs Letiexhe.