Samusocial : “Pascale Peraïta écrivait le nombre de jetons de présence sur un post-it”, selon l’ex-comptable

Liliane Marage, ancienne comptable de l’ABSL Samusocial et en charge de la comptabilité, a été interrogée ce jeudi devant la Commission d’enquête du Parlement bruxellois, réunie pour faire la lumière sur les rémunérations et le financement de cette association. Elle a ainsi été auditionnée sur son rôle et sur la gestion financière de l’ASBL, concernant notamment son financement et l’attribution des jetons de présence. Sachant que Liliane Marage a quitté son poste fin 2013.

Dans mon travail, les jetons, cela représentait deux minutes par mois. C’était avoir le nombre de jetons, les déclarer et les payer”, explique-t-elle à propos des jetons de présence attribués aux administrateurs-délégués du Samusocial. “Ma première priorité, et je suis certaine que c’était le cas aussi de Mme Peraïta (NDLR : ex-directrice et administratrice-déléguée de l’ASBL), c’était que tous les travailleurs soient payés à temps. Et on n’en a pas dormi certaines nuits”.

Concernant les réunions du Bureau du Samusocial, Liliane Marage affirme qu’elle tenait un fichier Excel reprenant les dates des différentes réunions et les personnes présentes. Et comment avait-elle les compte-rendus de ces réunions ? Mme Peraïta écrivait le nombre de jetons de présence sur un post-it. Ces post-it sont rassemblés dans une fiche-plastique mais je ne sais pas où ils se trouvent actuellement”, explique-t-elle.

“Ces réunions du Bureau, ce n’étaient pas des réunions programmées”, confirme l’ancienne directrice financière de l’ASBL. “C’étaient surtout des contacts entre Pascale Peraïta, Yvan Mayeur et Rita Glineur. Et ils en avaient tout le temps. Ces réunion se faisaient quand il y avait un problème à régler. Mais je n’étais pas avec eux, je ne sais pas de quoi il discutait exactement”. (Gr.I., photo BX1)

Partager l'article

13 juillet 2017 - 15h19