Samusocial : “Lorsque la personne est publique, le droit à l’image cède le pas au droit à l’information”

Jacques Englebert, avocat spécialisé en droit des médias, est revenu sur la question du droit à l’image invoqué par Pascale Peraïta, ancienne directrice et administratrice-déléguée du Samusocial, afin de ne pas être filmé dans le cadre de son audition devant la Commission d’enquête parlementaire sur le Samusocial. Selon lui, le fait que Pascale Peraïta est une personnalité publique, en outre impliquée dans un événement d’actualité, implique que son droit à l’image “cède le pas au droit à l’information”. “Les personnes impliquées doivent accepter que leur image soit diffusée”, affirme-t-il. “On a toujours utilisé des règles de la vie privée au sens large pour restreindre la liberté d’information”, clame-t-il.

  • Interview de Jean-Christophe Pesesse.

Partager l'article

18 juillet 2017 - 13h31