Samusocial: “Ce mail, c’est la tentative d’un homme désespéré” explique Christophe Thielens

Christophe Thielens, le responsable communication de l’ASBL Samusocial, est entendu par la commission d’enquête ce mercredi matin, plusieurs députés lui ont posé des questions par rapport au mail controversé daté du 25 mai et dévoilé hier dans lequel le président du conseil d’administration Michel Degueldre lui demande d’enquêter sur deux journalistes et un député écolo, à savoir Alain Maron.

Après avoir reçu ce mail, le responsable communication a d’abord répondu aux trois autres directeurs qui étaient en copie, mais pas au président du CA. Il explique alors que derrière les journalistes, il y a des rédactions, et derrière le député, il y a un “agenda politique”. Plus tard, il répondra au président en lui disant “On en reparle à mon retour de Bretagne”.

“La tentative d’un homme désespéré” 

“J’ai bien reçu ce mail le 25 mai à 21h36, j’étais en Bretagne, il m’a beaucoup étonné”, Christophe Thielens continue “je pense qu’il s’agit de la tentative d’un homme désepéré qui ne savait plus comment s’y prendre”. Le responsable communication explique indirectement que ce sont des mots qui ne ressemblent pas au président du CA, Michel Degueldre, ce n’était pas une pratique courante venant de lui dit-il et ajoute “C’est sur que c’est très choquants, les termes utilisés sont maladroits” et insiste pour que la presse relaye qu’il s’agit là d’une maladresse. Pour Christophe Thielens, ils (comprenez le président du CA et Pascale Peraïta) étaient dans “un état de déni absolu alimenté par Mme Peraïta à la base”.

Il explique plusieurs fois qu’il n’entrenait pas de bonnes relations avec Pascale Peraïta, et que pour lui, même après avoir quitté la présidence, Peraïta restait le “vrai patron” avec la bénédiction d’Yvan Mayeur.

Il confirme avoir répondu à ce mail après une discussion avec Christophe Polus, le directeur opérationnel, en disant qu’il allait lui en reparler en rentrant de vacances, “finalement, nous n’en avons jamais reparlé”.

 

 

Partager l'article

13 juillet 2017 - 09h57