RwandAir se prépare à entamer ses vols Kigali-Bruxelles en juillet

20140406 - KIGALI, RWANDA: A family from Belgium pictured at the arrival of Belgian plane with families and relatives of the ten Belgian paratroopers killed in Rwanda 20 years ago, and the official Belgian delegation which will attend the 20th anniversary commemorative events, in Kigali airport, Sunday 06 April 2014. BELGA PHOTO BENOIT DOPPAGNE

La jeune compagnie aérienne RwandAir, en pleine croissance, prévoit d’entamer d’ici un mois des vols entre Kigali et Bruxelles à raison de deux fréquences par semaine, a-t-elle annoncé mardi, ce qui risque de faire concurrence à son partenaire belge, Brussels Airlines, avec lequel il partage actuellement les codes.

“Nous prévoyons de commencer les vols d’ici la mi-juillet et nous distribuerons nos services aux agences de voyage d’ici la fin de cette semaine”, a indiqué un porte-parole de RwandAir, Mikael Gobena, par courriel à l’agence Belga. Il confirmait les propos tenus samedi à Gand lors du “Rwanda Day” – le rassemblement de plusieurs milliers de Rwandais de la diaspora à Flanders Expo à l’invitation du régime de Kigali pour écouter un discours optimiste du président Paul Kagame – par la chef de la diplomatie rwandaise, Louise Mushikiwabo. Celle-ci avait annoncé (en kinyarwanda) que RwandAir desservirait prochainement Bruxelles – après Londres-Gatwick, qui est sa première destination européenne – “dans moins d’un mois”. “RwandAir se posera en Belgique dans moins d’un mois”, avait affirmé Mme Mushikiwabo, en mentionnant explicitement “Zaventem”, sous un tonnerre d’applaudissements. Tous les détails sont réglés, avait ajouté la ministre rwandaise des Affaires étrangères, vêtue d’une robe traditionnelle.

RwandaAir, qui existe sous ce nom depuis mars 2009 après avoir été créée sous le nom de RwandAir Express le 1er décembre 2002, dispose d’une flotte de douze avions, pour la plupart à réaction: deux Airbus A330 (un -200 et un -300, de même type que ceux opérés par Brussels Airlines pour les vols intercontinentaux), deux Boeing 737-700NG, quatre Boeing 737-800NG, deux Bombardier CRJ900 et deux Bombardier Q400, des biturbopropulseurs. La compagnie a signé des accords de partage de codes (“code share” avec Brussels Airlines et la compagnie turque Turkish Airlines).

Jusqu’ici, les vols Kigali-Bruxelles et retour sont opérés par Brussels Airlines, alors que Turkish Airlines dessert aussi Kigali au départ d’Istanbul, mais avec des numéros de vols de RwandAir. La compagnie belge a indiqué mardi avoir des sentiments mitigés face à l’ouverture de cette liaison entre la Belgique et le Rwanda – que RwandAir est en droit d’opérer en vertu des accords aéronautiques bilatéraux. Brussels Airlines et RwandAir sont partenaires depuis 2009, mais c’est la première fois que cette compagnie d’un petit pays de la région des Grands Lacs s’installe sur un segment très profitable pour la compagnie belge.

Ni la Direction générale Transport aérien (DGTA), qui dépend du SPF Mobilité, ni ce département n’étaient en mesure de confirmer mardi soir que RwandAir serait capable de débuter ses vols en juillet vers Bruxelles. La compagnie rwandaise dessert déjà, outre Londres-Gatwick depuis le 26 mai, Mumbai, en Inde, parmi 22 destinations en dehors du petit Rwanda. (Belga, photo Belga/Benoît Doppagne)

Partager l'article

13 juin 2017 - 18h30