Quatre attentats terroristes ont été déjoués en Belgique en 2016, selon Europol

Illustration picture shows a 'Je Suis Bruxelles' (I am Brussels) LED banner outside around the Maalbeek - Maelbeek subway station in Brussels during a tribute to the victims of last year terrorist attacks in Brussels, Wednesday 22 March 2017. On March 22 2016, 32 people were killed and 324 got injured in suicide bombings at Brussels airport and the Brussels' subway. BELGA PHOTO AXELLE COLLARD

Europol, l’Office Européen de Police, a révélé ce jeudi son rapport sur le terrorisme en Europe en 2016. Le bureau européen révèle notamment que 4 attentats terroristes ont été déjoués en Belgique en 2016 et que 65 personnes ont été arrêtées dans le cadre d’une affaire de terrorisme durant cette dernière année civile.

Le nombre d’attaques terroristes déjouées a toutefois diminué par rapport à 2015 : on compte 142 attentats déjoués en Europe en 2016 contre 193 l’année précédente et 226 en 2014. C’est avant tout en Grande-Bretagne que les projets d’attentats ont été les plus nombreux avec 76 attaques déjouées par les autorités contre 23 en France, 17 en Italie, 10 en Espagne, 6 en Grèce, 5 en Allemagne et 1 aux Pays-Bas. Parmi ces 142 attentats contrecarrés dans les pays de l’Union européenne, la plupart sont attribués à des mouvements séparatistes ou ethno-nationalistes. En Grande-Bretagne, les 76 attaques déjouées sont en fait de type séparatiste et non djihadiste.

Les attaques djihadistes perpétrées sur le territoire européen en 2016 ont fait 142 morts et 379 blessés, précise Europol, qui compte dans ces statistiques les attentats de Bruxelles et Zaventem du 22 mars 2016.

Le rapport précise  par ailleurs les attaques de personnes ou groupes d’extrême-droite vis-à-vis des demandeurs d’asile et des minorités ethniques sont de plus en plus nombreuses ces deux dernières années. (Gr.I., phoot Belga/Axelle Collard)

Trouvez un emploi avec Stepstone :