Près de quatre enfants sur dix ont déjà été soignés pour une carie à l’âge de 7 ans

Les Mutualités libres, qui regroupent Partenamut, Omnimut, OZ, Partena Ziekenfonds et Freie Krankenkasse, ont analysé, pour la 3e édition de leur “Kidoscope”, la consommation de soins dentaires de leurs affiliés âgés de 0 à 18 ans, entre 2011 et 2015.

À 7 ans, près de quatre enfants sur dix ont déjà été soignés pour au moins une carie, indiquent mardi les Mutualités libres. Les familles précarisées, bénéficiaires de l’intervention majorée (BIM), sont les plus vulnérables: 62% des enfants de 7 ans ont déjà souffert d’une carie.

À 4 ans, quatre enfants sur dix (42%) n’ont jamais consulté un dentiste, ressort-il du Kidoscope. Or, rappellent les Mutualités libres, l’Office de la naissance et de l’enfance (ONE) conseille une première visite chez le dentiste dès l’âge de deux ans “afin de pouvoir détecter précocement d’éventuelles affections des dents et récapituler les mesures préventives à prendre dès le plus jeune âge”.

Seul un enfant sur deux (54%) a consulté un dentiste en 2015, alors qu’une visite annuelle est recommandée. Seuls 44% des enfants issus d’une famille bénéficiant de l’intervention majorée ont été chez le dentiste cette année-là. Des résultats “franchement mauvais” selon le Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE), affirment les Mutualités libres.

Les Mutualités libres préconisent de poursuivre la sensibilisation des parents à l’importance de la visite annuelle chez le dentiste. “Les pédiatres et les généralistes ont un rôle important à jouer en encourageant les parents à conduire leur enfant chez le dentiste dès l’âge de 2 ans”, concluent-elles. (avec Belga)

  • Invitée : Dr Dominique Detemmerman (pédiatre).

Partager l'article

16 mai 2017 - 19h07