Pour payer leur procès les activistes écologistes contre le glyphosate vont vendre des bettes

CaptureEZNLLe 9 mai dernier, 9 activistes de l’Ensemble Zoologique de Libération de la Nature (EZLN) ont été arrêtés judiciairement suite à une action d’une septantaine de personnes contre le lobby des producteurs de pesticides, l’European Crop Protection Association (ECPA).

L’action de l’EZLN visait à dénoncer l’influence de l’ECPA, en tant que lobby, sur les politiques européennes en matière de réglementation des pesticides et plus particulièrement concernant le glyphosate, un produit présent entre autres dans le désherbant Round Up de la firme Monsanto. Suite à cette action, 9 activistes ont été arrêtés judiciairement. Une arrestation qui a été rapidement médiatisée et qui a amené plus de 40 associations à signer une Déclaration contre la répression des mouvements sociaux. Le procès des activistes, initialement prévu le 15 juin, a été reporté au 9 novembre suite à une mobilisation rassemblant plus de 250 personnes Place Poelaert.

Afin de subvenir aux frais de justice, des membres de l’EZLN iront cueillir à la main des bettes produites durablement et localement par la ferme d’agriculture paysanne De Groentelaar, avant de les redistribuer dans différents points de vente en Wallonie et à Bruxelles. Thijs, le maraîcher à l’initiative de cette action solidaire, souligne : « Une telle démarche bénéficie autant à celles et ceux qui se battent contre les dérives de notre modèle agricole qu’à nous, qui pratiquons une agriculture respectueuse des gens et de la nature. » Les bettes seront disponibles dans plusieurs points de vente à Bruxelles et à Louvain-la-Neuve.

Partager l'article

07 juillet 2017 - 12h09