Crise politique: pour Ecolo la question du gouvernement ne se pose pas

Après l’appel de Benoit Lutgen, président du cdH, au MR, à Ecolo et à DéFI pour créer une nouvelle majorité dans les gouvernements wallons, bruxellois et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Ecolo s’est réuni en bureau politique, et semble avoir pris sa décision. “La question d’entrer au gouvernement ne se pose pas” explique Patrick Dupriez, co-président d’Ecolo au micro de Martin Caulier. Ecolo dit donc non à la proposition du cdH et se dit pris en otage par Benoit Lutgen.

Les écologistes présenteront mercredi leurs propres propositions de gouvernance aux différents partis politiques.

Selon les Verts, ces propositions se déclineront sur les trois dimensions pour lesquelles des réformes structurantes devront être décidées au plus tard pour le 21 juillet et traduites dans des textes législatifs dès la rentrée: éthique politique, gouvernance, participation citoyenne. “Nous vivons un moment de basculement. Nous entendons en faire un moment de renouveau et de renforcement de notre démocratie. Il est hors de question que les citoyens paient la crise plusieurs fois”, ajoutent les co-présidents du parti, Zakia Khattabi et Patrick Dupriez. (avec Belga)

Interview – Martin Caulier et Anaïs Letiexhe

 

 

Partager l'article

19 juin 2017 - 22h11