facebook gplus home menu play rss search tlbxl_b tv twitter youtube

Philippe Moureaux sort sa « Vérité sur Molenbeek »

Le problème du radicalisme violent est très complexe et on est loin d’en être venu à bout. Ses différentes facettes relèvent de tous les niveaux de pouvoir qui devraient travailler ensemble, mais ce n’est pas le cas, a affirmé vendredi l’ex-bourgmestre de Molenbeek, Philippe Moureaux, à l’occasion de la présentation, à la Foire du Livre, de son ouvrage « La vérité sur Molenbeek ».

PLAIDOYER PRO DOMO

Le livre de quelque 170 pages contient dans sa première partie des considérations et du ressenti personnel essentiellement à travers les pages d’un carnet de notes intime, prises durant les heures et les jours d’émotion forte qui ont suivi les attentats sanglants de Paris et la déferlante médiatique emportée elle aussi, dans un premier temps par ce mouvement émotionnel. Dans son volet plus autobiographique, il vise aussi à démonter point par point des arguments véhiculés, selon l’auteur, par un certain nombre d’adversaires politiques, au sujet d’un comportement communautariste, laxiste et clientéliste, dans son chef. Celui-ci y dresse l’inventaire d’un certain nombre d’actes posés, entre autres contre le port du voile intégral, contre les établissements de sa commune où se pratiquait le trafic de drogue, à l’égard des mosquées dont il voyait les responsables pour mieux comprendre ce qui se passait au sein de la population immigrée de la commune et, par ailleurs en faveur du logement moyen et de l’activité économique. Mais le livre contient aussi plusieurs éléments d’analyse de l’émergence d’un groupe de jeunes radicalisés, en crise d’identité, dans la commune -dont certains acteurs des attentats de Paris. Il pointe le rôle qu’ont joué sur un groupe de jeunes en crise identitaire, le groupe anversois « Sharia4Belgium » venu importer son idéologique dans des quartiers sensibles de la commune, et le « cheikh » Bassam, un franco-syrien qui « jouera un rôle-clé dans l’introduction de l’idéologie djihadiste à Molenbeek » et dont l’ex-bourgmestre dit avoir saisi la Justice de certains agissements en matière d’état civil, mais aussi le climat ambiant autour des premiers recrutements, à un moment où les regards en direction de tout qui s’opposait au comportement sanguinaire du régime syrien étaient très largement imprégnés d’un aveuglement positif.

« PETITS CONS OU BRAS CASSES »

Philippe Moureaux dépeint l’homme le plus recherché de Belgique comme un amateur bien plus qu’un concepteur d’attentats, « un exécutant vacillant en manque d’envergure », et « appartenant clairement », comme son frère Brahim « à ce que certains jeunes appellent des ‘petits cons’ ou des ‘bras cassés’ qui se sont fait embrigader au départ de leur parcours dans une forme de marginalité qui les avait conduits dans la délinquance classique, cambriolages, et trafics de drogue ». « 70 à 80% de ce livre est constitué de faits, raison pour laquelle j’ai choisi ce titre de « la vérité sur Molenbeek »« , a commenté l’historien de formation dont l’ouvrage témoigne, sans le dire, sur de très nombreux contacts et actions à travers le tissu social de la commune et ses composantes.

« COLERIQUE, VOIRE VIOLENT »

Vendredi, Philippe Moureaux s’est présenté à la presse sans trop de fard par rapport à lui-même, se reconnaissant un comportement parfois « colérique, voire violent, mais jamais rancunier« , plutôt « paternaliste », « à la fois autoritaire et empathique », animé à la fois par des « poussées d’orgueil et de grande modestie ». Philippe Moureaux reconnaît que « tout n’a pas été parfait » dans la gestion de sa commune par rapport à une telle problématique complexe. Il estime que la partie de son ouvrage réservée à l’analyse peut contribuer à construire un arsenal indivisible de mesures à prendre dans plusieurs domaines (l’argent, le rôle d’internet, l’attrait de la violence, le radicalisme religieux, le problème identitaire, la prison et d’autres lieux propices au recrutement comme certaines salles de sport, …) pour venir à bout de l’émergence d’un radicalisme violent. Aux yeux de Philippe Moureaux, le « plan canal » du gouvernement fédéral et du ministre Jan Jambon (NVA) contient des aspects positifs en termes d’effectifs policiers, mais il est tout à fait incomplet face aux autres vecteurs du radicalisme pour empêcher une nouvelle génération d’y tomber. (Belga)

  • Interview de Philippe MOureaux, ancien bourgmestre de Molenbeek (PS)

Abonnez-vous à nos newsletters

News liées Toute l'info

Fil d'actu Toutes les dépêches

21 juillet 2017 Turquie: séisme de magnitude 6,7 près de Bodrum

Un séisme de magnitude 6,7 a été enregistré dans la nuit de jeudi à vendredi près de Bodrum, dans le sud-ouest de la Turquie, selon l’institut géologique américain USGS. La secousse est survenue à 01H31 heure locale vendredi (00H31 HB), lire plus

Belga

21 juillet 2017 La dépouille de Salvador Dali exhumée, 28 ans après sa mort

La tombe de l’artiste surréaliste espagnol Salvador Dali a été rouverte et sa dépouille exhumée jeudi soir, 28 ans après sa mort, afin de réaliser des prélèvements pour déterminer s’il est bien le père d’une cartomancienne lire plus

Belga

21 juillet 2017 Fête nationale – Environ 12.000 personnes ont assisté à la 15e édition du bal national

Environ 12.000 personnes se sont rendues jeudi soir dès 19H15 sur la place du Jeu de Balle, à Bruxelles, pour la 15e édition du Bal national, selon Sophie Dupavé, chargée de la communication. Il n’y a pas eu d’incident. La place était comble dès 20H30 lire plus

Belga

21 juillet 2017 Le FMI donne son accord de principe à un soutien financier à la Grèce

Le Conseil d’administration du FMI a donné son feu vert « de principe » jeudi à la relance du plan d’aide à la Grèce, a indiqué le Fonds Monétaire International dans un communiqué. Ce feu vert se matérialise par un accord de principe de 1,6 milli lire plus

Belga

21 juillet 2017 Francofolies: Michel Sardou fait chavirer 9.000 festivaliers place de l'hôtel de Ville

Michel Sardou a fait chavirer jeudi soir les 9.000 festivaliers présents à Spa devant la scène Pierre Rapsat. 9.000 personnes de toutes les générations venues spécialement pour lui, qui se produira une ultime fois en Belgique en octobre prochain à Bru lire plus

Belga

21 juillet 2017 Des dizaines de milliers de Polonais dans la rue contre la réforme de la Cour suprême

Des dizaines de milliers de Polonais ont manifesté jeudi soir dans tout le pays après que les députés ont voté une réforme controversée de la Cour suprême, en dépit des mises en garde de l’UE, inquiète pour l’indépendance de lire plus

Belga

http://www.vivreici.be/
http://www.hlcoiffure.com/
http://www.celini.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.leopeeters.be/
http://www.cocof.be/
http://www.rtbf.be/vivacite/
http://www.stib-mivb.be/