Perquisitions chez Terra Terra : trois personnes sous mandat d’arrêt

terra_terra

Trois personnes ont été placées sous mandat d’arrêt à la suite des trente perquisitions menées jeudi à travers le pays dans le cadre d’une enquête sur les pratiques d’une éventuelle organisation criminelle qui agirait comme « facilitateur » de la production de stupéfiants, indique vendredi le parquet fédéral.

Deux d’entre elles ont été inculpées du chef de dirigeant d’une organisation criminelle, d’infractions à la législation sur les stupéfiants et de blanchiment.

La troisième a pour sa part inculpée de participation aux activités d’une organisation criminelle et d’infractions à la législation sur les stupéfiants.

20 PERSONNES INTERPELLÉES JEUDI

Vingt personnes avaient été interpellées jeudi dans le cadre de ce dossier. Outre les trois suspects placés sous mandat d’arrêt, deux hommes ont été remis en liberté moyennant le respect de strictes conditions. Les autres personnes ont été relaxées sans inculpation.

Trois nouvelles personnes ont par ailleurs été emmenées pour audition à l’issue de quatre perquisitions supplémentaires exécutées vendredi matin, dont trois à Charleroi et une à Hal-Vilvorde.

Le dossier vise une SPRL exploitant plusieurs magasins d’aménagement de jardin et de vente de produits horticoles à Ixelles, Jette, Marcinelle, Jambes et Genval. Selon plusieurs médias, il s’agirait de Terra Terra.

L’objet social de la société soupçonnée recouvre officiellement les activités suivantes : aménagement de jardin, conseil, vente en gros ou au détail et négoce de matériel et de produits horticoles, organisation de séminaires traitant de l’horticulture, soins de plantes à domicile, importation et vente de vins et de produits annexes et vente de DVD, énumère le parquet fédéral.

Mais l’état actuel de l’enquête démontre cependant que la SPRL soupçonnée a en réalité pour activité essentielle de proposer à la vente tout le matériel très spécialisé nécessaire à la culture de cannabis, en ce compris les conseils d’utilisation de ce matériel et d’optimalisation des cultures. Selon le parquet fédéral, il ressort également du dossier que la société déploierait ces activités dans tout le pays et ceci depuis plusieurs années.

A la suite des perquisitions effectuées jeudi, diverses plantations, anciennes plantations ainsi que du matériel spécifique destiné à la culture de cannabis ont été trouvés. Plusieurs kilos de substances stupéfiantes ont également été saisies (résine de cannabis, huile chargée en THC, biscuits chargés en THC, etc.). Plusieurs plantes de cannabis ont été trouvées dans deux laboratoires à Anvers et à Gembloux

LES MAGASINS TERRA TERRA SOUS SCELLES

Tous les magasins exploités par Terra Terra ont été mis sous scellés. Quatre véhicules immatriculés au nom de la SPRL ont été saisis, de même que 21.390 euros en espèces. Trois armes ont également été saisies, dont un lance-roquettes.

(Belga)

Partager l'article

02 juin 2017 - 13h11