Pascale Peraïta quitte son poste d’administratrice-déléguée au Samusocial

pascalePascale Peraïta annonce qu’elle quitte son poste d’administratrice-déléguée de l’Asbl Samusocial.

L’ex-directrice du Samusocial était inquiétée face à ses rémunérations en tant que mandataire au sein de l’asbl.

« Au vu de la tourmente de ces derniers jours, je quitte dès maintenant le bureau de l’asbl samusocial. C’est avec une immense tristesse et un profond écoeurement que j’ai décidé de prendre du recul par rapport à un combat que j’ai mené avec force pendant presque 20 ans », indique-t-elle.

« Je souhaite que le travail difficile effectué par les équipes du samusocial au quotidien et le juste combat que nous menons puissent être reconnus à leur juste valeur, loin de considérations politiques qui viendraient entacher injustement les missions sociales de cette asbl et le travail accompli par ses gestionnaires », ajoute-t-elle.

Mme Peraïta continuera toutefois de siéger au sein du conseil d’administration de l’association, qui se réunit environ trois fois par an, a précisé son porte-parole.

Jeudi, le député Emmanuel De Bock (DéFI) exigeait l’ouverture des comptes de l’asbl après que l’Ecolo Alain Maron avait relevé, la veille, que près de 60.000 euros avaient été consacrés aux jetons de présence des administrateurs en 2016.

« Le Samusocial consacre un montant qui correspond au budget d’un travailleur temps plein pour défrayer l’ensemble des administrateurs qui gèrent l’asbl au quotidien » et « ce défraiement est prélevé exclusivement sur nos fonds propres et nos dons », avait justifié vendredi matin Pascale Peraïta dans un communiqué, avant d’annoncer quelques heures plus tard son départ de l’asbl.

(Avec Belga)

 

 

Partager l'article

02 juin 2017 - 13h26