Parc Maximilien : une ambiance délétère et toujours aucune nouvelle d’un futur centre pour les réfugiés

Vendredi dernier, après une réunion entre les autorités fédérales, régionales et communales, le bourgmestre faisant fonction de Schaerbeek Bernard Guillaume annonçait la création d’un centre d’accueil provisoire pour les réfugiés du parc Maximilien et du quartier de la gare du Nord. Une semaine plus tard, rien ne semble bouger et l’ambiance se veut délétère aux abords du parc Maximilien.

Au lendemain de l’annonce de Bernard Guillaume, le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA) avait rapidement émis son opposition face à ce projet de centre d’accueil provisoire, affirmant qu’il allait « arrêter (les migrants) et les renvoyer dans leur pays s’ils ne veulent pas le faire volontairement ».

Une semaine après cette réunion entre les divers autorités fédérales, régionales et communales, rien ne semble bouger autour du Parc Maximilien : seules des toilettes ont été installées, mais elles ne servent qu’à remplacer la toilette publique déjà présente et actuellement hors service. Et l’ambiance n’est plus vraiment au beau fixe, notamment à cause d’une météo exécrable…

  • Reportage de David Courier et Manon Ughi.