Meurtre à Jette : une peine de 15 ans de prison requise à l’encontre de Maksym P.

Police - Justice Bruxelles

La procureure a requis, mardi, devant le tribunal correctionnel de Bruxelles, une peine de 15 ans de prison à l’encontre de Maksym P., un Ukrainien de 44 ans prévenu du meurtre d’Edouard Rogotskiy. Ce dernier avait été retrouvé mort chez lui, dans un appartement à Jette, le 4 décembre 2015. Il avait été violemment battu à mort.

“Lorsque Maksym P. a été entendu pour la première fois par la police, il a prononcé ces mots: ‘je frapper visage, lui tomber, crise cardiaque, moi pas terroriste'”, a exposé la procureure. “Aujourd’hui, monsieur dit ne plus se rappeler avoir déclaré cela. Mais S., qui se trouvait aussi dans l’appartement, dit avoir vu le prévenu frapper la victime, a-t-elle dit. “D’autres personnes ont également déclaré que le prévenu tenait la victime responsable de sa situation précaire, donc concernant le vol de ses documents d’identité”, a avancé la procureure.

Sur base des témoignages mais aussi des rapports d’expertise ADN, celle-ci a considéré que le prévenu devait être déclaré coupable de meurtre et a requis une peine de 15 ans de prison. Maksym P. est suspecté d’avoir battu à mort Edouard Rogotskiy, un Ukrainien de 39 ans, l’un des deux hommes avec qui il cohabitait, chaussée de Jette, dans la nuit du 3 au 4 décembre 2015. Les faits s’étaient déroulés dans un contexte de forte consommation d’alcool tant dans le chef du prévenu que de la victime. La police avait déjà dû intervenir à de nombreuses reprises à cette adresse pour des bagarres entre les cohabitants. (Belga)

Partager l'article

16 mai 2017 - 17h13