Malgré la sortie du cdH, le gouvernement bruxellois poursuit son travail… presque comme d’habitude

Le gouvernement bruxellois a tenu jeudi une réunion hebdomadaire presque ordinaire, hormis la mise au point sur l’attitude qu’a décidé d’adopter la ministre cdH Céline Fremault. A leur sortie, les ministres ont tous exprimé leur volonté de poursuivre le programme de majorité tant qu’il n’y a pas de changement formel de coalition.

“Nous sommes là pour travailler dans l’intérêt général et faire fonctionner les institutions dans l’attente d’une majorité alternative”, a répété Céline Fremault (cdH) à l’issue de la réunion, réitérant les propos tenus à son arrivée. Son président de parti Benoît Lutgen a annoncé lundi ne plus vouloir gouverner avec les socialistes, trop empêtrés à ses yeux dans les affaires. “Nous avons signé une déclaration de politique générale et tant qu’il n’y a pas de changement, il faut travailler et continuer à travailler”, a insisté le ministre de l’Économie et de l’Emploi Didier Gosuin (DéFI).

Selon le ministre-président Rudi Vervoort (PS), les ministres “ont tenu un gouvernement particulier avec un ordre du jour fourni”. À ses yeux, “les Bruxellois sont un peu otages d’une mauvaise pièce et d’un enjeu extérieur”, d’autant qu’à ses yeux, en ce qui concerne le Samusocial, les mesures d’urgence qui s’imposaient ont été prises. Nous continuons à travailler de manière constructive. Il ne peut y avoir de vide dans les institutions régionales et communautaires”, a-t-il ajouté. Quant au contexte politique du moment, on est encore dans une phase de “sidération”, selon lui. “Ce qui compte, c’est que demain on ait un projet aussi ambitieux pour l’avenir de Bruxelles”, a-t-il conclu.

De leur côté, les trois représentants flamands du gouvernement bruxellois, Guy Vanhengel (Open Vld), Pascal Smet (sp.a) et Bianca Debaets (CD&V), arrivés ensemble, ont répété qu’ils n’étaient pas demandeurs d’un changement de majorité, mais bien de mesures drastiques en matière de gouvernance. (Belga)

  • Reportage de Jean-Christophe Pesesse et Nicolas Scheenaerts.

Partager l'article

22 juin 2017 - 16h11