“L’offre de garderie est insuffisante avant 7h et après 18h”, selon la Ligue des familles

Les parents manquent de solutions de garderie avant 07h00 et après 18h00, ressort-il d’une enquête menée par la Ligue des familles, publiée mercredi. Les familles monoparentales sont celles qui ont le plus besoin de ces offres étendues.

Au total, 331 parents d’enfants âgés de 2,5 à 15 ans ont répondu à l’enquête en ligne en avril dernier. Les questions concernaient l’accueil en garderie des enfants avant et après l’école et durant le temps de midi. Le premier constat de la Ligue est que la garderie semble être l’affaire de tous, puisque 84,5% des enfants y passent du temps.

La quasi-totalité des élèves (96%) passent le temps de midi à l’école au moins quatre jours par semaine, et plus d’un tiers des parents y mettent leurs enfants le mercredi après-midi. Au total, 38% des enfants passent entre huit et neuf heures par jour à l’école, voire entre neuf et dix heures (36%). La plupart des enfants y arrivent à partir de 08h00 (67,5%), 22,5% dès 07h30 et près de 9% dès 07h00.

Parallèlement, même si seulement 1% des enfants vont à la garderie avant 07h00, “plus de 10% des parents indiquent qu’ils auraient besoin d’un accès à une garderie avant 07h00”. Les besoins se font également sentir en fin de journée. En effet, 26,8% des parents souhaitent un accueil après 18h00 (contre seulement 11% au-delà de 17h30 en 2004), surtout les familles monoparentales. “Cette différence témoigne des difficultés de conciliation entre vie professionnelle et vie privée pour les parents”, constate la Ligue.

La satisfaction des parents reste par ailleurs mitigée : 56,3% des parents estime la garderie scolaire satisfaisante, tandis que 32,8% sont faiblement satisfaits et un parent sur 10 n’est absolument pas satisfait. Enfin, cela représente un poids dans le budget de 20% des parents. Un tarif mensuel inférieur à 50 euros constitue la norme pour 61% des parents, tandis que ces frais dépassent 50 voire 100 euros par mois pour un quart d’entre eux. Près de 20% déclarent avoir dû rogner sur d’autres dépenses pour faire face à ces frais.

Face aux résultats, la Ligue des familles réclame un meilleur taux d’encadrement et des accueillant(e)s mieux formé(e)s, une meilleure collaboration entre les personnels éducatifs de l’école, un temps de midi plus long et de qualité, ainsi qu’une réforme des rythmes scolaires. “Ces demandes ont toute leur place dans le Pacte pour un Enseignement d’excellence (…) À la Ligue des familles, nous rêvons d’une politique mieux articulée entre école et extrascolaire, entre ministère de l’Education et ministère de l’Enfance”, conclut-elle. (Belga, photo Belga/Anthony Dehez)

Partager l'article

01 juin 2017 - 19h15

Trouvez un emploi avec Stepstone :