L’IBSR demande un meilleur système d’apprentissage pour le futur permis de conduire bruxellois

20111110 - BRUSSELS, BELGIUM : Picture shows auto ecole signboard on the roof of a car

Le nouveau permis de conduire bruxellois entrera en vigueur dans le courant de 2018 et prévoit plusieurs nouveautés dont une formation obligatoire aux premiers secours, confirme le cabinet de la secrétaire d’État bruxelloise à la Sécurité routière Bianca Debaets (CD&V). Quatre choix de filières menant au permis de conduire seront par ailleurs possibles, au lieu de deux précédemment.

Si la professionnalisation de la formation à la conduite est une bonne chose, elle n’est pas suffisante, estime toutefois l’Institut belge pour la Sécurité routière (IBSR). « Des études à travers le monde ont montré que gagner de l’expérience et être soutenu dans cet effort est très important. C’est pourquoi nous constatons que dans les pays les plus performants tels que les Pays-Bas, l’Autriche et l’Allemagne, la tendance est plutôt au prolongement du temps d’apprentissage. L’activation d’un guide après une première formation professionnelle, couplée à un feedback régulier entre les deux, fournit, selon l’expérience autrichienne, les meilleurs résultats en termes d’accident des jeunes conducteurs », indique l’IBSR.

« Idéalement, on évolue vers un système d’apprentissage graduel. Cela passe par différentes phases où le candidat-conducteur doit gagner beaucoup d’expérience avant d’obtenir un permis de conduire en bonne et due forme. Une formation à la conduite est donc davantage un processus d’apprentissage que la préparation à un examen », ajoute encore l’IBSR.

(Belga, photo Belga/Jonas Hamers)

Partager l'article

07 août 2017 - 13h51